25 mars 2019
Un deuxième incendie majeur au centre-ville
Les pompiers à pied d’oeuvre pendant plus de 12 heures
Par: Katy Desrosiers
Les pompiers sont entrés dans le bâtiment peu après être arrivés sur les lieux pour combattre les flammes qui ont débuté au dernier étage. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Les pompiers sont entrés dans le bâtiment peu après être arrivés sur les lieux pour combattre les flammes qui ont débuté au dernier étage. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Les pompiers du Service de protection et d’intervention d’urgence de la Ville de Sorel-Tracy, ainsi que ceux des Services incendie de Contrecœur, Saint-Roch-de-Richelieu et Saint-Ours ont travaillé pendant plusieurs heures le 21 mars afin de combattre l’incendie qui a ravagé le bâtiment se trouvant à l’intersection des rues du Roi et George. Au lendemain du feu, certains pompiers étaient toujours à l’oeuvre en avant-midi.

Le chef des opérations pour le Service de Sorel-Tracy, Steve Groleau, explique que des pompiers sont restés sur place toute la nuit pour aider au travail de démolition avec la pelle mécanique. En soirée, lorsque l’intensité des flammes était moindre, les équipes ont été retirées du combat pour faire place à la pelle mécanique.

« Le feu était dans la structure, le bâtiment est très grand et comme le combat a été long, la structure n’était plus sécuritaire. On retire alors les équipes et on apporte la pelle mécanique pour débuter la démolition. On peut donc traiter les derniers petits foyers d’incendie », affirme-t-il.

M. Groleau s’est dit fier des pompiers qui ont mis l’épaule à la roue pour combattre les flammes pendant plusieurs heures. « Les gars sont arrivés rapidement et ils ont répondu en grand nombre. Pour le Service de Sorel-Tracy c’était une alarme générale et il y avait beaucoup de pompiers d’autres services en renfort », mentionne-t-il.

Malgré le sentiment d’appartenance qu’ont plusieurs Sorelois pour cet emplacement et la présence de nombreux curieux, les pompiers ont su se concentrer à la tâche. « C’est sûr qu’on est formés pour intervenir sur ce genre d’événements. Ça nous aide avec la formation de mettre les priorités à la bonne place et ça aide au niveau de la gestion des pompiers et au niveau de la phase d’attaque », avoue le chef des opérations.

Des relais étaient effectués pour éviter que les mêmes pompiers soient au travail pendant la dizaine d’heures que le Service a été sur place. « Ce serait un peu inhumain de faire travailler les gens comme ça », lance-t-il.

Les pompiers en mode offensif

Dès les premiers instants sur les lieux, des hommes sont entrés dans le bâtiment pour s’assurer qu’il n’y ait personne à l’intérieur. « On avait eu l’information que quelqu’un manquait à l’appel. Ç’a changé nos priorités. Le bâtiment est assez grand, il a fallu redoubler les vérifications, mais finalement il n’y avait personne », explique Steve Groleau.

Des pompiers étaient placés au sol en façade et sur le toit des bâtiments voisins. Le niveau de vétusté du bâtiment et le fait que les autres commerces étaient collés ont augmenté la complexité de l’intervention.

Peu de dommages aux autres bâtiments

Selon M. Groleau, le feu s’est propagé aux bâtiments voisins, mais les pompiers ont limité les dommages, de sorte qu’il n’y a pas de pertes importantes.

Cet incendie est le deuxième majeur sur le territoire de Sorel-Tracy cette année, après celui survenu à l’intersection de la rue Élisabeth et Augusta il y a quelques semaines seulement. Une enquête sera réalisée par les pompiers dans un premier temps. Par la suite, s’il y a lieu, celle-ci sera transférée à la Sûreté du Québec. Pour le moment, les pompiers n’ont pu tirer aucune conclusion.

 

À lire aussi :

Grande perte pour le centre-ville selon le conseiller Jocelyn Mondou

Un bâtiment plus que centenaire part en fumée

Le gérant du Café St-Thomas se dit positif pour la suite des choses

Dur lendemain pour les commerçants

image