16 juin 2020
Le projet d’IRM à Sorel-Tracy refusé avant d’être réévalué et accepté
« Je n’acceptais pas le premier refus de la machine administrative » – Jean-Bernard Émond
Par: Katy Desrosiers

Le député Jean-Bernard Émond a diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo pour annoncer la nouvelle et expliquer quelques détails du projet. Photo capture d’écran

Serge Péloquin s’est dit heureux que l’Hôtel-Dieu de Sorel obtienne un appareil d’IRM. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, a travaillé de façon continue dans les derniers mois afin que le projet d’IRM à l’Hôtel-Dieu de Sorel soit accepté par la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann. Malgré un premier refus, il ne concevait pas que l’établissement hospitalier soit le seul du Centre intégré de Santé et de Services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) sans cet appareil.

Publicité
Activer le son

« De mon côté, c’était inconcevable. On dessert quoi, 50 000 citoyens? Et l’absence de service forçait les gens à se déplacer. […] La machine administrative ne recommandait pas l’appareil IRM pour la région, pour toutes sortes de critères, de calculs. Je suis intervenu encore une fois auprès de Mme la ministre pour faire valoir l’importance d’avoir accès à ce service pour nos citoyens », souligne le député.

Après ce premier refus, M. Émond a rencontré Mme McCann pour lui faire valoir des arguments cliniques et la réalité régionale et géographique de Sorel-Tracy. Il lui a expliqué que des patients de Verchères ou de Varennes pourraient simplement se rendre ici plutôt qu’à Longueuil pour avoir accès à ce type d’examen. Qu’il y a dans le secteur moins de gens, moins de trafic et qu’il serait possible d’avoir un rendez-vous plus rapidement. Ainsi, le bassin desservi avec le projet d’IRM est plus grand que seulement la MRC de Pierre-De Saurel.

« C’est des choses qui parlaient à Mme la ministre et je la remercie encore. Elle a fait preuve de beaucoup d’écoute et de compréhension sur la réalité soreloise, sur l’importance que représente notre hôpital pour les citoyens. […] Parce que c’est facile de regarder des fichiers Excel ou des cartes, mais [c’est différent] quand on parle avec les gens sur le terrain. J’ai plein de commentaires de gens qui nous remercient parce qu’ils devaient aller à Saint-Hyacinthe ou Longueuil. C’est aussi un argument de taille pour le recrutement des futurs médecins », explique Jean-Bernard Émond.

La ministre Danielle McCann soutient également que le gouvernement souhaite que les Québécois aient accès à des services de proximité de qualité.

« Cette initiative permettra d’offrir de meilleurs traitements, mieux ciblés et à proximité du lieu de résidence, assure-t-elle, par voie de communiqué. Notre gouvernement est fier de soutenir le déploiement de ce nouveau service d’imagerie par résonance magnétique et de répondre à un besoin essentiel de la population. Les services de santé doivent être adaptés aux réalités de chaque région. »

L’importance du travail d’équipe

L’acceptation de ce projet prouve, selon le député, qu’il est possible d’obtenir des gains pour la région si tous travaillent ensemble, en collaborant de façon positive et constructive. « Je suis un député au gouvernement, je ne suis pas un député dans l’opposition. Les moyens de revendications doivent être différents de ceux qu’on a connus dans les années antérieures », précise-t-il.

Jean-Bernard Émond rappelle que le dossier fait partie de ceux prioritaires depuis son entrée au pouvoir.

« J’en entends parler depuis que je suis en politique, raconte M. Émond. Il est réclamé depuis de nombreuses années par la communauté et le personnel médical. Quand je suis arrivé en poste, j’ai parlé avec les gens du CISSS de la Montérégie-Est pour avoir un topo, aussi avec les médecins de l’Hôtel-Dieu de Sorel pour me renseigner. Il y a une liste de 88 médecins qui ont signé une lettre demandant l’appareil. Je voulais avoir tous les arguments en main avant d’aborder Mme McCann. »

Le député affirme que la demande officielle pour l’appareil a été faite en octobre 2019 à la ministre. Dans les derniers mois et dernières semaines, il avait intensifié ses démarches pour la convaincre d’accéder à la demande.

Serge Péloquin accueille la nouvelle comme « une très belle surprise »

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, s’est réjoui de l’acquisition d’un appareil d’IRM pour l’Hôtel-Dieu de Sorel. Une demande qui a été accueillie comme un soulagement par le conseil municipal.

« On a mis beaucoup de la pression dans la dernière année pour obtenir cet appareil. La santé, c’est un enjeu très important pour le conseil municipal. Quand on a su que Mme McCann [la ministre de la Santé] avait autorisé l’achat de l’appareil, on a accueilli ça comme une très belle surprise! », commente-t-il.

Toutefois, tout n’est pas encore réglé, prévient le maire de Sorel-Tracy. « On continue notre bataille pour la décentralisation des services. On espère que M. Émond [le député de Richelieu] va nous aider dans ce dossier autant qu’il l’a fait pour l’IRM », martèle Serge Péloquin.

« Notre but est encore et toujours de maintenir un accès local aux meilleurs soins et aux meilleurs équipements médicaux. Notre population le mérite », conclut-il.

 

À lire aussi :

La population de Sorel-Tracy aura accès à un appareil d’IRM à l’Hôtel-Dieu de Sorel

Le syndicat se réjouit de l’acceptation du projet d’appareil d’IRM à Sorel-Tracy

L’appareil d’IRM augmentera considérablement l’offre de soins et services de santé locaux

image