22 octobre 2019
Bécancour–Nicolet–Saurel
Satisfaits de leur campagne malgré la défaite
Par: Katy Desrosiers

Pierre-André Émond se disait satisfait de sa campagne, lundi soir, malgré les résultats dans le comté. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Les candidats du Parti conservateur du Canada, Pierre-André Émond, du Parti Libéral du Canada Nathalie Rochefort et du Parti vert du Canada, David Turcotte, ne retirent que du positif de cette campagne électorale tout en félicitant Louis Plamondon pour sa victoire.

Publicité
Activer le son

Le candidat conservateur souligne qu’il s’agit d’une des plus belles expériences de sa vie. « J’aime rencontrer des gens, alors j’ai été servi à souhait. J’ai été nommé tôt, en février, alors tout de suite, quand le beau temps a débuté, j’ai commencé à aller me promener dans le comté, à aller voir les gens, les intervenants. C’est vraiment une expérience très positive », mentionne-t-il.

Il affirme que, malgré que certains disent qu’au fédéral les campagnes sont très nationales, il a su mener une campagne très locale. « J’étais très proche des gens et l’ensemble des candidats aussi. On a eu une très bonne campagne, tout le monde, avec une bonne entente », ajoute M. Émond, qui se dit satisfait des gains réalisés dans le comté.

De son côté, Nathalie Rochefort explique aussi qu’une bonne relation liait les candidats. « C’est frappant et on ne peut pas dire que c’est la même chose dans l’ensemble des comtés. La bonne entente qu’on avait tous les candidats ensemble, c’est vraiment fabuleux. […] Travailler avec P-A, Louis et David, ç’a été un pur plaisir. D’échanger avec eux et de voir comment on a des visions et des actions différentes. […] On est là pour faire valoir des idées, pas se chicaner », a-t-elle mentionné.

Elle souligne que sa campagne a été très occupée et axée sur le terrain, à rencontrer les gens dans les petites municipalités. Elle affirme aussi avoir été une candidate dans l’action. « J’ai des entrepreneurs qui sont venus en juillet qui reprennent une entreprise, c’est un investissement de 4 M$ pour sauver 15 jobs. C’est des gens qui sont débarqués de l’avion et qui sont venus directement à Sorel. C’est un médecin qui est en train de s’installer potentiellement dans la région de Nicolet. C’est du concret, du réel. J’ai passé de la parole aux actes », précise Mme Rochefort, qui talonnera le député Plamondon sur plusieurs dossiers et continuera de militer dans le comté.

Le candidat du Parti Vert du Canada, David Turcotte, se dit fier de la campagne qu’il a menée. « J’ai vraiment donné mon 100 %, j’ai fait du mieux que j’ai pu. […] Je ne changerais rien, sauf peut-être plus me laisser aller. Des fois, je suis nerveux, j’ai l’impression que j’y allais à tâtons alors que j’aurais dû ne pas me gêner de parler de ce qui m’intéresse vraiment. […] La campagne m’a permis de sortir un peu de ma coquille, je suis quelqu’un d’assez introverti. Plus ça avançait, plus j’étais à l’aise », constate M. Turcotte.

Un des moments marquants est sa rencontre avec la directrice du Carrefour jeunesse-emploi de Nicolet afin de discuter du programme Ma Voix Compte, un programme d’implication citoyenne pour que les jeunes s’intéressent à la politique.

Quant à Carole Lennard du NPD et Richard Synnott du Parti populaire, même si leur nom était inscrit sur le bulletin de vote, ils n’ont pas fait de campagne.

À lire aussi :
– « C’est un sentiment extraordinaire » – Louis Plamondon
Gouvernement libéral minoritaire : des réactions divisées dans le comté

image