24 avril 2018
« C’est inquiétant, on perd une institution » – Sylvain Dupuis, DG de la Chambre de commerce
Par: Jean-Philippe Morin

Sylvain Dupuis est directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie de Sorel-Tracy. (Photo: Pascal Cournoyer)

Le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST), Sylvain Dupuis, s’est dit inquiet et préoccupé par la fermeture du Marine Cabaret et de l’Espace Show au cours des prochains mois.

Selon lui, la situation des salles de spectacles privées est de plus en plus difficile partout dans la province. Ayant travaillé au dossier de sauvegarde du Théâtre du Chenal-du-Moine (TCM) l’an dernier, il a constaté que la région était atypique dans son offre.

« On avait beaucoup d’offres de salles privées. Par exemple, il y a une autre salle comme le TCM au Québec et elle était également en péril. Le TCM était une grande salle de spectacles où tu étais assis comme dans un auditorium. C’était différent des autres offres, tout comme le Marine Cabaret était différent. Il y avait de la place pour les deux. C’est pourquoi ça fait mal de perdre ces deux institutions », commente le directeur de la CCIST.

L’aspect souper-spectacle du Marine Cabaret va manquer à la région, croit M. Dupuis. « On perd une grande offre! Quand je faisais Nez rouge en décembre, on recevait beaucoup d’appels du Marine Cabaret, c’était plein. Où iront ces personnes en décembre? C’est inquiétant, il ne reste plus grand-chose dans ce style », croit-il.

Sylvain Dupuis espère que quelqu’un achètera le bâtiment et prendra la relève. « L’offre du Marine Cabaret est complémentaire à ce qui se fait dans la région en ce moment. Mon souhait, c’est que quelqu’un lèvera la main et continuera cette offre qui n’est pas en compétition avec le reste », conclut-il.

La Ville soutient les propriétaires dans leurs démarches

Questionné par Les 2 Rives, le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, croit que de nouveaux investisseurs pourraient être intéressés par le Marine Cabaret en raison de projets prévus au centre-ville.

« La Ville ne peut s’ingérer dans les décisions des propriétaires. Ceci étant dit, ils vendent le Marine Cabaret, ils le mettent sur le marché. C’est un beau bâtiment, une icône. Avec tout ce qui s’en vient dans le Vieux-Sorel, dont la venue de Statera et la promesse d’achalandage accrue, ça offre une opportunité extraordinaire à des acheteurs potentiels, des gens qui veulent s’investir au centre-ville. Essayez de trouver de la place dans un restaurant du centre-ville sans avoir réservé un vendredi soir, c’est difficile », souligne-t-il.

« Il y a de la place pour tout le monde!, ajoute-t-il. Que ce soit des spectacles au Marché, à l’Annexe, au Pub O’Callaghan; tout le monde peut y trouver son compte. Le Marine Cabaret a un créneau de spectacles en particulier. »

Lorsqu’un nouvel acheteur se manifestera, il fera plaisir à la Ville, dit Serge Péloquin, de l’aider dans la rénovation du bâtiment avec son programme d’aide à la rénovation des bâtiments patrimoniaux. Richard Bibeau avait d’ailleurs approché la Ville à ce sujet.

« Pour un projet dans lequel un propriétaire investit 40 000$ en travaux, la Ville fournit 20 000$. Le nouvel acheteur n’aura qu’à nous déposer une demande », conclut le maire de Sorel-Tracy.

image