19 avril 2018
Studio Espace Danse et l’Espace Show mettent la clé sous la porte
Par: Jean-Philippe Morin

Il ne reste que quelques spectacles à l'Espace Show, sur la rue Augusta, avant sa fermeture dans un mois. (Photo: Pascal Cournoyer)

Maude Leblanc, propriétaire du Studio Espace Danse et du cabaret Espace Show, a décidé de quitter la région et de fermer ses deux entreprises d’ici la fin mai. Elle se dit à bout de mettre des efforts sans recevoir de bénéfices en retour.

« J’ai beau investir toute mon énergie à Sorel, mais un moment donné, c’est donnant-donnant. Je n’ai pas le sentiment d’avoir reçu autant que j’ai donné », explique Mme Leblanc, visiblement amère. Maude Leblanc déplore le manque de soutien de la part de la municipalité dans la réalisation et le développement de ses projets. Elle croit que la Ville devrait davantage s’intéresser aux commercants et les soutenir.

L’entrepreneure a démarré son entreprise Studio Espace Danse il y a 10 ans, sur la rue Adélaïde. Depuis juin 2016, son studio est situé sur la rue Augusta, tout comme l’Espace Show, un endroit style cabaret qui a ouvert en novembre 2016. En plus de spectacles, on y retrouve aussi une galerie d’art et une salle de réception.

« Il ne se passe plus rien à Sorel. On a beau promouvoir du mieux qu’on peut nos spectacles et de mousser nos artistes, les gens ne payent pas les billets et ce n’est pas rentable. Je ne peux plus payer de ma poche. J’ai l’impression que les Sorelois aiment mieux aller voir des shows dans d’autres villes », croit-elle.

Maude Leblanc prendra le mois de juin pour explorer de nouvelles possibilités dans un emploi en arts à l’extérieur de la région.

La dernière réservation à l’Espace Show est le 27 mai. Des spectacles y sont toujours prévus, comme celui de Sylvain Larocque, le 11 mai. Quant au spectacle de fin d’année de son école de danse, il aura lieu le 6 mai.

La fermeture du Marine Cabaret en même temps que l’Espace Show la désole au plus haut point. « Deux si beaux cabarets qui ferment au même moment… Ce sont des endroits chaleureux où les gens sont près des artistes. Ça me désole », conclut-elle.

image