16 janvier 2018
Un embâcle de 6 km emprisonne des citoyens à Yamaska
Par: Sarah-Eve Charland

Un embâcle de 6 km s'est formé sur la rivière Yamaska. (Photo: Pascal Cournoyer)

Un embâcle de 6 km s'est formé sur la rivière Yamaska. (Photo: Pascal Cournoyer)

Peu d’options s’offrent Ă  la municipalitĂ© de Yamaska qui se voit prise au piège par la formation d’un embâcle de 6 km dans le Grand-Chenal de la rivière Yamaska. Alors qu’elle espère que l’aĂ©roglisseur de la Garde cĂ´tière vienne en aide, l’autre option se rĂ©vèle trop dispendieuse pour dĂ©truire l’embâcle.

Publicité
Activer le son

« Il n’y a pas beaucoup d’options valables. L’aĂ©roglisseur s’assure que la voie navigable est dĂ©gagĂ©e. Il vient de temps en temps au printemps pour dĂ©panner, mais il fait trop froid actuellement pour le sortir. La solution de la grenouille est trop coĂ»teuse et rien nous dit qu’un embâcle ne se crĂ©era pas dans un mois », explique la mairesse de Yamaska, Diane De Tonnancourt.

L’utilisation de l’amphibex ou la « grenouille » coĂ»terait près de 200 000$ et prendrait environ six jours pour dĂ©gager l’embâcle.

Les Ă©lus municipauxont adoptĂ© une rĂ©solution, lors du conseil municipal du 15 janvier 2018, en s’appuyant sur l’avis de l’expertise d’Hydro-MĂ©tĂ©o, afin de demander l’intervention de l’aĂ©roglisseur de la Garde cĂ´tière.

« On ne sait pas trop ce qu’on va faire. Pour le moment, on va regarder les prĂ©visions de la SĂ©curitĂ© civile et informer nos citoyens », ajoute Mme De Tonnancourt.

La tête de l’embâcle est localisée entre l’Île St-Jean et l’Île de Rouche. La queue de l’embâcle est située au niveau du chemin de l’Île sur l’Île-du-Domaine. La glace émerge jusqu’à 2 mètres à certains endroits.

« On a souvent des embâcles en janvier, mais jamais de cet ampleur. Habituellement, l’embâcle n’est pas aussi Ă©pais et long », mentionne la mairesse.

Une trentaine d’Ă©vacuĂ©s, certains en hĂ©licoptère

Dix-huit personnes ont Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©es de l’ĂŽle du Domaine avec une machinerie lourde, dont une personne qui avait des problèmes de santĂ©. Dix personnes ont Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©es de la Pointe-du-Nord-Est par hĂ©licoptère parce que toutes les autres options Ă©taient considĂ©rĂ©es dangereuses. La municipalitĂ© estime qu’entre six et 10 personnes demeurent toujours sur place par choix.

L’opĂ©ration d’Ă©vacuation a Ă©tĂ© coordonnĂ©e par la SĂ»retĂ© du QuĂ©bec, la SĂ©curitĂ© civile et les services incendie de la RĂ©gie de Pierreville/Saint-François-du-Lac et Sorel-Tracy.

Depuis le 13 janvier, la municipalitĂ© a constatĂ© ces dĂ©bordements. La route du Grand-Chenal, le pont et le rang de l’ĂŽle du Domaine Est ont Ă©tĂ© inondĂ©s.

Le premier signalement auprès de la SĂ©curitĂ© civile a Ă©tĂ© effectuĂ© le lendemain matin. Depuis le 15 janvier, la SĂ©curitĂ© civile a constatĂ© une baisse d’un pied et demi du niveau de l’eau.

« Les prĂ©visions des prochains jours nous permettent de croire que le niveau de l’eau diminuera encore. La façon que l’embâcle est crĂ©Ă©, il est difficile de faire des travaux pour l’enlever. Ça va dĂ©pendre des prochains jours », souligne le directeur rĂ©gional de la SĂ©curitĂ© civile, Jean-SĂ©bastien Forest.

La situation était différente hier.

 

image