10 mai 2019
L’attention et le savoir : l’avenir de la mixologie
Par: Deux Rives

Le mixologue Franck Gielata, du Dark Bar, propose sa deuxième chronique au journal Les 2 Rives à l'occasion de la fête des Mères. Bonne lecture!

Quel avenir nous réserve la mixologie?

La perception du monde des bars est péjorative en général.

Le bar est vu comme un monde d’excès, où les heures de travail sont difficiles, et où il est normal, voire respecté, de mener une vie folle et désorganisée.

Il est normal de respecter, non pas le plus travaillant ou le plus sage, mais celui qui est parti le dernier de la soirée, qui travaille dans des conditions physiques et morales extrêmes.

Le bartender est responsable de ce message.

Or, le bar n’est déjà plus un job d’étudiant, le bar devient pour plusieurs une carrière.

C’est ici que le message doit changer, que les excès doivent lentement faire place à l’équilibre.

Un mixologue (bartender de carrière) ne peut gagner l’approbation de ses pairs en offrant des tournées de shooter, il doit rencontrer des fournisseurs et producteurs.

Qu’on le veuille ou non, l’alcool est un plaisir qui, consommé en grande quantité, est nuisible. Et si les perceptions changeaient?

Et si la restauration sortait de ce moule qui invite à l’excès et qui fait la promotion de sa folie, de son décalage avec les gens « ordinaires » et si les valeurs véhiculées étaient intoxiquées.

L’avenir de la mixologie, c’est de redorer son blason, C’est de montrer que les bartenders-mixologues sont des artistes, mais que leur santé et stabilité sont leur priorité.

Ils ont le pouvoir d’influencer la perception de la consommation et du plaisir des clients.

Derrière chaque personne qui s’enfonce dans la consommation de produits de piètre qualité, il y a un bartender paresseux qui n’a pas souri qui n’a pas respecté son devoir de prodiguer attention et savoir.

En primeur, pour terminer cette seconde chronique, Le Dark Bar vous propose un cocktail tout simple pour bien prendre soins des mamans, avec une touche de Polynésie et de cultures tropicales, le Nuage Blanc.

Dans un shaker, mélangez les ingrédients suivants :

  • 1 giclée de bitter (amer) Angustura
  • 1 cuillère à café de grenadine
  • 2 oz mesures de rhum blanc
  • 1 oz de citron fraichement pressé
  • ¼ oz de sirop simple
  • 1 oz de Sirop d’orgeat (sirop d’amande)
  • 4 oz de lait de noix de coco bio

*Servir sur glace concassée dans un verre tiki, garni d’une orange déshydratée et de feuilles de menthe fraiches et sucre glace.

À lire aussi, sa première chronique en avril.

image