19 avril 2019
Le grand retour de la mixologie dans les mœurs!
Par: Deux Rives

Franck Gielata propose une chronique par mois au journal Les 2 Rives sur la mixologie. (Photo gracieuseté)

Voici le premier drink proposé par notre chroniqueur mixologue : le Kazi-Aki. (Photo gracieuseté)

Comme la température chaude commence à se pointer le bout du nez à l’extérieur, nous vous proposons une chronique sur la mixologie une fois par mois, rédigée par Franck Gielata, Mixologue et Bartender au Cabaret Les Années folles pour la compagnie The Dark Bar. M. Gielata possède une vaste expérience dans le domaine et il proposera chaque fois, dans une chronique, une recette exclusive d’un drink. Dans sa première chronique, M. Gielata relate la différence entre un bartender et un mixologue. Bonne lecture!

Tout d’abord le terme mixologie pourrait, dans sa plus simple expression, se définir comme l’art du mixage. Pour ce faire, il suffirait simplement d’utiliser et mélanger divers ingrédients dans l’objectif de créer des cocktails qui regorgent d’originalité et d’ingéniosité. Mais tout cela serait trop simple pour être vrai!

Il existe deux entités totalement différentes et bien distinctes dans le milieu, le bartender et le mixologue. Ces deux métiers ont le même environnement de travail, comme par exemple celui du cuisinier et du chef, mais se distinguent par leurs connaissances. L’un connait les bases des recettes, mais ne sait pas pourquoi on met tel spiritueux ou tel amer (le bartender), tandis que l’autre saura vous faire le mix parfait selon vos goûts (le mixologue).

Méfiez-vous du soi-disant mixologue qui peine à vous expliquer le pourquoi de la présence de tel ou tel ingrédient dans votre drink favori; il n’est sûrement pas professionnel en la matière!

En primeur, pour terminer cette première chronique, The Dark Bar vous propose un cocktail tout simple pour bien démarrer le printemps, avec une touche de japon et ses fleurs de cerisiers, le Kazi-Aki!

Dans un shaker, mélangez les ingrédients suivants :

– 1,5 oz de Whiskey japonais à base d’eau de vie

– 1 oz de sirop d’Orgeat (sirop d’amande)

– 2 giclées de bitter (amer) à l’orange Regan’s

– 10 gouttes de bitter’s foamer (simili blanc d’œuf pour les végans)

– environ 5 à 6 oz de jus d’orange

*Servir sur glace dans un verre givré de sucre à la cannelle et garni d’une orange déshydratée.

image