21 juillet 2020
La ministre de l’Immigration interpellée pour régulariser la situation de la famille
Par: Sébastien Lacroix
L’Ukrainien Ihor Horbanov, décédé en mars 2019, a immigré à Sorel-Tracy en janvier 2018 avant de travailler chez CNC Tracy.
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L’Ukrainien Ihor Horbanov, décédé en mars 2019, a immigré à Sorel-Tracy en janvier 2018 avant de travailler chez CNC Tracy. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le drame qui secoue la famille d’Ihor Horbanov a été entendu jusqu’à Québec, la semaine dernière. L’opposition officielle a pressé la ministre de l’Immigration, Nadine Girault, d’accorder un Certificat de sélection du Québec (CSQ) à la famille d’origine ukrainienne qui est menacée d’expulsion d’ici trois mois.

Publicité
Activer le son

C’est qu’en raison du décès du père de famille qui a perdu le contrôle de sa voiture dans un nid-de-poule géant de l’autoroute 30, à la suite de ce qui ressemble à de la négligence de la part du ministère des Transports du Québec, le visa de travailleur qui lui avait été consenti n’est plus valide pour la famille.

Depuis le début de 2020, Hanna Horbanova et ses deux fils, Hib et Kyryl, qui résident à Sorel-Tracy depuis janvier 2018, vivent uniquement des prestations de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Comme le révélait le Journal de Montréal, la femme a dû cesser de travailler dans une usine, en janvier dernier, parce que son visa est devenu caduc en raison de la mort de son défunt mari. Elle a également perdu sa couverture d’assurance-maladie et son accès aux cours de francisation.

La mère de famille ukrainienne a fait une nouvelle demande de visa pour recommencer à gagner sa vie, mais elle est toujours dans l’attente d’une réponse du ministère de l’Immigration. Comme elle l’expliquait au quotidien montréalais, elle craint de retourner dans son pays en raison des tensions entre pro-Russes et pro-Ukrainiens. C’est pourquoi elle tente d’être acceptée comme immigrante pour des raisons humanitaires.

« C’est un drame sans nom. La famille de la victime n’a pas besoin de subir la menace d’expulsion en plus de la douleur qu’elle vit à cause de l’accident. Je demande personnellement à la ministre de l’Immigration, Nadine Girault, de faire preuve d’humanité et dès aujourd’hui, offrir le CSQ pour cette famille qui vit déjà des moments assez difficiles. Elle en a le pouvoir. Va-t-elle faire preuve de l’humanité que sa fonction demande? », a lancé le Dr Gaétan Barrette, qui est porte-parole libéral en matière d’immigration, par voie de communiqué.

« Le ministère des Transports du Québec était au courant du problème sur ce tronçon de route depuis un certain temps avant l’accident. Le manque d’entretien a causé une perte de vie et un drame pour une mère de famille et ses deux enfants. Cette tragédie aurait pu être évitée. Si le suivi avait été fait correctement par le MTQ, cette famille ne serait pas dans cette situation inhumaine actuellement », rappelle pour sa part le porte-parole libéral en matière de transports, Pierre Arcand.

On se souviendra que des collègues de travail de CNC Tracy et quelques amis s’étaient mobilisés pour aider la famille en lançant une campagne de sociofinancement. La page GoFundMe « Aider à la famille de Ihor Horbanov » est toujours active et a permis d’amasser 18 400 $.

image