11 juin 2020
Jean-Bernard Émond obtient un appareil d’IRM pour l’Hôtel-Dieu de Sorel
Par: Jean-Philippe Morin

Il y aura un IRM à l'Hôtel-Dieu de Sorel entièrement financé par le ministère de la Santé et des services sociaux. Photo Pixabay

L’Hôtel-Dieu de Sorel aura finalement son appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM). La demande, faite par le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) vers la fin octobre, a été acceptée par le ministère de la Santé et des Services sociaux ce matin, a-t-on appris.

Publicité
Activer le son

« L’ajout du service IRM à l’Hôtel-Dieu de Sorel est un dossier sur lequel je travaille depuis mon élection, en collaboration avec tous les intervenants locaux. Je tiens à saluer le soutien et l’écoute de ma collègue et ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme Danielle McCann, dans ce dossier. L’ajout de ce service aura un effet positif sur la rapidité d’intervention auprès des patients atteints de maladies qui nécessitent une détection précoce, ainsi que sur le recrutement et la rétention de médecins dans notre région », déclare le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, dans un communiqué de presse.

Depuis quelques années, les usagers de la région devaient se déplacer à l’Hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe. Cette modalité d’imagerie permettra de compléter le plateau technique en imagerie médicale et d’offrir un autre service diagnostic de proximité à la population desservie par l’Hôtel-Dieu de Sorel.

L’ajout de cet équipement médical spécialisé favorisera par ailleurs le recrutement médical autant en médecine spécialisée qu’en médecine de famille. Selon les estimations du CISSSME, l’appareil d’IRM permettra de faire 3150 examens la première année, 3465 la deuxième année et 3812 la troisième année suivant son acquisition.

Les coûts associés l’ajout d’un service d’IRM sont d’environ 6 M$, soit 3,8 M$ pour les travaux d’aménagement et 2,2 M$ pour le volet de l’équipement. Ils seront entièrement assumés par le Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Les prochaines étapes du projet seront la construction de l’agrandissement de l’hôpital qui abritera l’IRM, son achat et son installation à l’Hôtel-Dieu de Sorel. Ce processus peut dès maintenant aller de l’avant.

« L’ajout de cet appareil à nos équipements médicaux spécialisés augmentera encore plus les soins et services de proximité offerts à la population de Sorel-Tracy. À l’heure actuelle, 83% de la clientèle du RLS Pierre-De Saurel reçoit déjà ses soins et services localement et l’acquisition d’un appareil IRM permettra d’augmenter cette proportion », se réjouit la présidente-directrice générale du CISSSME, Louise Potvin.

« Notre gouvernement souhaite que les Québécois aient accès à des services de proximité de qualité. Cette initiative permettra d’offrir de meilleurs traitements, mieux ciblés et à proximité du lieu de résidence. Notre gouvernement est fier de soutenir le déploiement de ce nouveau service d’imagerie par résonance magnétique et de répondre à un besoin essentiel de la population. Les services de santé doivent être adaptés aux réalités de chaque région », ajoute la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Rappelons qu’en mai 2019, 88 médecins avaient signé une pétition afin de réclamer un tel appareil à Sorel-Tracy.

Tous les détails ainsi que plusieurs réactions seront disponibles dans le journal Les 2 Rives du mardi 16 juin.

image