21 octobre 2020
D’autres cas de COVID-19 rapportés dans les écoles de la région
Par: Jean-Philippe Morin

Un deuxième cas de COVID-19 a été rapporté à l'école Saint-Gabriel-Lalemant en moins d'une semaine. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Deux autres cas positifs de COVID-19 ont été déclarés dans des établissements du Centre de services scolaire (CSS) de Sorel-Tracy, le 21 octobre, soit à l’école Saint-Gabriel-Lalemant et à l’école Maria-Goretti. Les parents ont reçu une lettre à cet effet, vers 15 h cet après-midi.

Publicité
Activer le son

« On invite les parents des enfants qui ont été en contact étroit avec la personne touchée de garder leur enfant à la maison, de contacter la ligne 1 877 644-4545 et de suivre les directives des autorités de la santé publique », peut-on y lire dans la lettre.

Rappelons que les deux premiers cas positifs de COVID-19 dans les écoles de la région ont été déclarés le 15 octobre, soit un à l’école Saint-Gabriel-Lalemant et un autre à l’école Sainte-Victoire.

« Ces nouveaux cas ont entraîné la fermeture de deux bulles-classes à l’école Maria-Goretti et une bulle-classe à l’école Saint-Gabriel-Lalemant », spécifie la directrice du Centre de services scolaire de Sorel-Tracy, Claudine Lachapelle.

Un autre cas positif a été recensé dans les écoles Christ-Roi de Massueville et Monseigneur-Prince de Saint-Robert, ce qui porte le total à cinq cas confirmés en tout dans les écoles du CSS de Sorel-Tracy depuis le début de la pandémie. Toutefois, ce cas n’a entraîné aucun retrait préventif de bulle-classe.

Claudine Lachapelle confirme également qu’il y a eu un retrait préventif d’une deuxième bulle-classe à l’école Sainte-Victoire. Aucun cas n’est toutefois confirmé à l’heure actuelle.

Toutes les écoles demeurent ouvertes pour les autres classes. « Nous continuons d’appliquer toutes les mesures nécessaires pour éviter une nouvelle propagation. Par ailleurs, nous vous invitons à être particulièrement vigilants concernant votre état de santé et celui de votre enfant », ajoute-t-on dans la lettre.

Concernant les autobus, comme les élèves ont toujours les mêmes places assignées, seuls les parents d’élèves assis à proximité de l’enfant infecté ont été contactés.

Être vigilants aux symptômes

La direction des écoles touchées invite les parents à rester vigilants concernant leur état de santé ou celui de leur enfant. Si un symptôme se développe, il faut communiquer au 1 877 844-4545 afin d’évaluer la pertinence de prendre un rendez-vous pour un test de dépistage de la COVID-19.

L’outil d’autoévaluation des symptômes de la COVID-19 est disponible au https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/guide-autoevaluation-symptomes-covid-19/. Les symptômes sont les suivants : fièvre avec température buccale de 38,1 °C (100,6 °F) ou plus; perte du goût et de l’odorat; toux (nouvelle ou aggravée); essoufflement et difficulté à respirer; maux de ventre; vomissements; diarrhée; mal de gorge; congestion ou écoulement nasal; grande fatigue; perte importante de l’appétit; douleurs musculaires généralisées non liées à un effort physique.

« Soyez assurés que nous suivons la situation de près en collaboration avec les autorités régionales de la santé publique. Notre priorité demeure la santé des enfants et du personnel », conclut la directrice Élizabeth Joyal, dans la lettre.

Présence obligatoire à l’école

Pour les classes qui ne sont pas fermées, la présence à l’école demeure obligatoire. C’est ce qu’a tenu à rappeler le Centre de services scolaire de Sorel-Tracy, dans une communication écrite envoyée aux parents, le 20 octobre.

« Avec la situation de la déclaration d’un cas positif de COVID-19 à notre école la semaine dernière, certains parmi vous nous ont signifié être inquiets et vouloir garder leur enfant à la maison. Nous nous devons de vous rappeler qu’il est obligatoire de fréquenter l’école, sauf si votre médecin vous a délivré un billet médical qui exempte votre enfant d’être présent pour raison de santé – la sienne ou celle d’un proche.  La situation n’est pas exactement celle des mois de mai et juin de l’an dernier où les parents pouvaient choisir d’envoyer leur enfant à l’école ou non », indique-t-on.

« Vous comprendrez que si vous choisissez de garder tout de même votre enfant à la maison, nous devrons nous acquitter des obligations qui nous incombent en cas de situation de non fréquentation, tel que prévu par la loi. En terminant, sachez que nous pouvons comprendre vos inquiétudes en ces temps incertains, toutefois, nous tenons à souligner que les mesures exigées par la santé publique dans notre établissement sont respectées et que nous avons à coeur le bien-être et la sécurité de chacune des personnes qui fréquentent notre établissement », conclut-on.

image