4 novembre 2015
Une vague d’amour déferle sur la province
Par: Julie Lambert
Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Carrière de Normand L'Amour. | Photos: Gracieuseté - Serge Péloquin

Une véritable vague d’amour provenant autant des citoyens que de personnalités connues envers le chanteur de la région Normand L’Amour, décédé à l’âge de 85 ans mardi, a déferlé sur la province. Les messages de sympathie destinés au célèbre personnage se sont multipliés pendant quelques jours dans les différents médias.

Découvrez son parcours atypique

Normand L’Amour s’éteint à l’âge de 85 ans

Normand L’Amour, une vocation tardive

L’annonce du décès de l’auteur-compositeur-interprète à la suite de problèmes cardiaques par son ancien imprésario, le maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin, a causé une véritable commotion.

De la télévision à Internet, plusieurs personnalités publiques ont rendu hommage à Normand Cournoyer, dit Normand L’Amour, qui s’était fait connaître grâce à ses chansons à saveur humoristique, dont ses plus célèbres La poignée de porte et Le petit pinson.

« Je suis très content de voir que des gens du milieu comme Guy A. Lepage et Marc Labrèche lui ont rendu hommage, qu’ils le reconnaissent. Normand aurait apprécié de voir tout cet amour. Il est dommage que ce soit arrivé après qu’il soit mort, mais il le savait tristement. Il disait qu’on est plus populaire quand on meurt, mais que c’était correct comme ça », mentionne son ancien gérant, Serge Péloquin.

Marquer les esprits

M. Péloquin garde de très bons souvenirs de l’homme qu’il a représenté pendant 18 ans. La première fois qu’il l’a vu, raconte-t-il, M. L’Amour, âgé à l’époque de 63 ans, était venu lui remettre des cassettes dans son commerce de musique.

« Il m’a dit que Dieu l’avait envoyé ici. Il vendait ses cassettes de porte en porte, se souvient M. Péloquin. Il m’avait raconté être allé voir des gérants et des maisons de disque, mais personne ne le prenait au sérieux. J’ai décidé de rentrer dans sa douce folie. »

Le gérant a utilisé son réseau de contacts pour faire connaître davantage ce personnage marquant. M. L’Amour a été vu pour la première fois par le public en 1998 à l’émission de Marc Labrèche La fin du monde est à sept heures.

Durant toute sa carrière, il a fait de nombreuses apparitions dans des émissions télévisées, des talk-shows et même des publicités de Pepsi. On a pu le voir entre autres à deux éditions du Bye Bye et dans des émissions de Tout le monde en parle et Les Beaux malaises.

« C’était un chanteur du peuple qui racontait son quotidien avec un peu de spiritualité. Sa musique, c’était un cadeau. Il disait souvent qu’il y avait deux façons de se libérer : en pleurant ou en riant. Quand les gens réussissaient à se libérer en riant, là il savait que son message avait passé », assure M. Péloquin.

Réalisations de Normand L’Amour
– Près de 2400 chansons enregistrées sur 200 albums
– Sortie de l’album C’est pas possible! (1998) et Comme personne (1999)
– Apparition dans des capsules météorologiques à l’émission La fin du monde est à sept heures
– Nomination au gala de l’ADISQ pour Album Humour de l’année pour son album C’est pas possible! (1999)
– Participation à l’émission Tout le monde en parle (2006)
– Prestations dans deux Bye bye (2009 et 2011)
– Apparition dans une publicité de Pepsi aux côtés des Denis Drolet (2012)
– Apparition dans l’épisode deux de la première saison de Les Beaux Malaises (2014)
image