30 septembre 2016
Une saison touristique record à Sorel-Tracy
Par: Julie Lambert
Les activités touristiques comme le kayak, le canot et les excursions sur l’eau ont la cote auprès des touristes. | Photo : gracieuseté – Office de tourisme de Sorel-Tracy/Marie-Claude Corbeil

Les activités touristiques comme le kayak, le canot et les excursions sur l’eau ont la cote auprès des touristes. | Photo : gracieuseté – Office de tourisme de Sorel-Tracy/Marie-Claude Corbeil

La saison estivale 2016 a commencé sur les chapeaux de roues pour plusieurs attraits touristiques de la région grâce au beau temps. Cette lancée s’est poursuivie pendant le reste de l’été alors que la majorité des organismes du milieu touristique ont enregistré une hausse d’achalandage.

Selon la directrice générale de l’Office du tourisme de la région de Sorel-Tracy, Roxanne Dugas, le sondage, actuellement en cours auprès de leurs membres, dresse un bilan positif des derniers mois.

Parmi les entreprises ayant répondu à l’appel provenant du milieu de l’hébergement, des excursions, de la restauration et de la culture, 75% ont noté avoir eu une bonne, une très bonne ou une excellente saison.

Une hausse d’achalandage a également été enregistrée pour 63% des répondants, se réjouit Mme Dugas.

« La magnifique température a été profitable pour les activités extérieures. Le nautisme est un attrait de plus en plus populaire. On peut constater que la région prend cette tangente aussi grâce à des projets de développement en lien avec l’eau. Nos résultats sont en lien avec ce qui se passe et démontrent bien notre positionnement. C’est rassurant », ajoute la directrice générale.

Du côté des 25% qui n’ont pas eu les mêmes résultats, Mme Dugas note que ce sont surtout les attraits du centre-ville qui ont eu plus de difficulté cette année.

« Les répondants identifient le manque d’activités au centre-ville en raison de la pause du Festival de la gibelotte cette année. C’est un moyen important d’attirer du monde, mais on continue d’avoir l’espoir de son retour », explique-t-elle.

Tirer son épingle du jeu

Le directeur général de la Maison du Marais, Paul Messier, avoue avec enthousiasme que les derniers mois n’ont pas été de tout repos, mais que c’est loin de lui déplaire.

« C’est une de nos meilleures années!, s’exclame-t-il. On a eu du monde partout, tous les jours, autant pour nos locations de canots, que pour nos excursions et au camping. On a eu du monde même après la fête du Travail. Habituellement, on connaît un petit creux à ce moment, mais pas cette année. »

Au Biophare, le directeur général Marc Mineau parle d’une bonne saison sans toutefois qu’elle atteigne les sommets de l’an dernier. Environ 4000 personnes ont visité les expositions au cours du printemps, de l’été et de l’automne 2016. La randonnée nature a quant à elle attiré une moyenne de 7,9 visiteurs comparativement à 8,3 pendant les meilleures saisons.

« C’était une saison normale. L’an dernier, nous avions l’exposition sur Germaine Guèvremont qui nous avait amené un achalandage plus important. Quand on enregistre une belle température, ça peut jouer en notre faveur ou en faveur de d’autres régions. C’est difficile à anticiper », affirme-t-il.

Le porte-parole de Tourisme Montérégie, François Trépanier, note aussi cette hausse à travers la Montérégie.

« L’achalandage a été plus élevé pour plus de 70% des entreprises touristiques de la région depuis le début du mois de mai. La météo a été favorable. Seulement le secteur des musées a traîné un peu plus de la patte cette année. C’était plus tranquille parce que les gens allaient à l’extérieur », conclut-il.

Quelques chiffres sur le tourisme dans la région et en Montérégie en 2016

– 4 648 personnes se sont rendues à la Maison des gouverneurs pour de l’information pendant la saison estivale.

– Les visites sur le site Internet de Tourisme Montérégie des mois de mai à juillet ont augmenté de 30%.

– On note une importante augmentation de 29% de la clientèle venant des États-Unis en Montérégie.

image