29 août 2017
Une Saint-Oursoise à Dallas raconte l’impact de l’ouragan Harvey
Par: Jean-Philippe Morin
Francine Dupuis-Ho réside à Dallas et y enseigne le français. | Gracieuseté

Francine Dupuis-Ho réside à Dallas et y enseigne le français. | Gracieuseté

Francine Dupuis-Ho, la sœur du maire de Saint-Ours Sylvain Dupuis, vit à Dallas, à quelques heures de route de Houston, où l’ouragan Harvey sévit depuis quelques jours.

Si la pluie est plus abondante qu’à l’habitude, l’enseignante en français n’est pas directement touchée par l’ouragan Harvey.

« Certains élèves sont arrivés en retard en classe cette semaine. On voit plusieurs personnes venir à Dallas pour fuir Houston. La ville a ouvert son centre du congrès pour accueillir des gens. C’est un coin très touristique, c’est vraiment déplorable de voir ça au Texas », souligne-t-elle.

Mme Dupuis-Ho craint surtout l’après Harvey. « Que se passera-t-il? L’eau accumulée cause des problèmes d’hygiène, ferme des écoles, etc. En plus, c’est la période des tornades en novembre. De notre côté ici, on essaie d’aider du mieux qu’on peut. On a eu Katrina il y a quelques années, et là Harvey. Le sud des États-Unis n’a pas été épargné! »

Partout au Texas, elle peut voir des enseignes où il est inscrit de ne pas se rendre au sud du Texas. « À certains endroits, les autoroutes sont inondées. Houston est une grande ville. On espère qu’elle va se relever le plus tôt possible », conclut Mme Dupuis-Ho.

À lire aussi: « On ne panique pas et on vit au jour le jour » – Pierre Meunier

image