26 juin 2021
Une offre culturelle estivale variée à Contrecœur
Par: Katy Desrosiers

Le dessin Innu-piminueu-elle cuisine à la manière innu se retrouvera à l’exposition. Dessin André Michel

Les spectacles en plein air au parc Cartier-Richard se tiendront comme l’an dernier. Photo Culture C

Cet été, Culture C proposera plusieurs activités à Contrecœur, allant des spectacles aux expositions. Bien que la programmation n’est pas aussi remplie que les étés avant la pandémie, la directrice générale Laurie Pagé est heureuse de pouvoir contribuer à un retour graduel à la vie normale.

Publicité
Activer le son

La saison sera divisée principalement en deux morceaux.

Le premier est l’exposition MAKUSHAN – Le Festin qui met de l’avant les dessins de l’ethnographe André Michel. Ce dernier, qui fête ses 50 ans de carrière, a passé une partie de sa vie à faire connaître la culture autochtone.

« Il a passé des années en forêt avec les autochtones à les observer, à vivre avec eux. Dans les années 70, il a fait beaucoup de dessins à la sanguine de scènes de la vie quotidienne autour de la nourriture », explique Laurie Pagé.

En collaboration avec la Maison amérindienne de Saint-Hilaire, l’exposition comprendra aussi des artéfacts en lien avec l’alimentation des autochtones et des panneaux éducatifs.

Elle sera présentée à la Maison Lenoblet-Du Plessis jusqu’au 29 août et s’adresse à toute la famille. Des activités en lien avec celle-ci seront organisées en collaboration avec la Maison amérindienne et la bibliothèque de Contrecœur comme une heure du conte, des dégustations et des ateliers créatifs.

Pour la Journée des moulins le 26 juin, l’activité « Quel bon vent vous amène? » se tiendra au Moulin banal Chaput. Les jeunes pourront participer à un atelier de création de cerfs-volants et il sera possible de visiter les expositions revampées à l’intérieur du moulin. Il y aura également une heure du conte en collaboration avec la bibliothèque de Contrecœur.

Le moulin est aussi accessible les samedis du 24 juin au 29 août de 10 h à 17 h et un guide animateur est sur place.

Pour les artistes, l’appel de projets pour le programme d’achat d’œuvres d’art avec la Ville de Contrecœur est en cours. En septembre, les œuvres déposées seront exposées afin que le public et le jury puissent choisir leurs coups de cœur. Au cours des prochaines semaines, Culture C ouvrira deux autres appels de projets, un pour la programmation 2022 et un pour renouveler les œuvres à vendre à la boutique L’Écu d’Étoffe.

Des spectacles en plein air

L’autre gros morceau de la programmation est la série des Rendez-vous au parc Cartier-Richard.

Chaque dimanche d’août, les gens pourront assister à un spectacle à 13 h 30.

Le 1er août, le Théâtre 450 présentera les aventures rocambolesques de Don Quichotte. Ce spectacle s’adresse à toute la famille en revisitant des classiques de la littérature de façon ludique.

Le 8 août, le groupe Alkatraz offrira un concert à saveur rock vintage et rétro.

Le 15 août, des musiciens de l’Orchestre symphonique de Longueuil, Veronica Rönkös au violoncelle et Denis Doucet à la clarinette, interpréteront tout en douceur des classiques de la chanson française et de grands compositeurs.

Le 22 août, le public pourra replonger dans l’univers d’Offenbach avec le groupe Bulldozer. Finalement, le 29 août, exceptionnellement à 15 h 30, un party spécial pour les ados, organisé en collaboration avec la Maison des jeunes de Contrecœur, mettra en vedette l’artiste Sophia Bel.

« Ils ne l’ont pas eu facile avec la pandémie et on voulait leur créer un happening juste pour eux. La Maison des jeunes leur prépare plein de surprises », ajoute Mme Pagé.

Malgré cette programmation variée, la directrice a bien hâte de pouvoir renouer avec d’autres activités appréciées des Contrecœuroises et Contrecœurois.

« On a hâte de recommencer nos 5 à 7 micros, de refaire un événement micros et de tout reprendre, mais on était bien contents de mettre en place cette belle programmation et de recommencer en douceur à avoir un semblant de vie normale en tout respect des mesures sanitaires », conclut-elle.

image