28 avril 2015
Une marche en support aux personnes atteintes de maladies rénales
Par: Sarah-Eve Charland

Elle-même en attente pour une greffe d’un rein, Maryse Gilbert donne du temps pour améliorer le sort des personnes atteintes de maladies rénales. Le 24 mai prochain, une marche est organisée au parc Regard-sur-le-Fleuve pour amasser des fonds pour la Fondation canadienne du rein.

Publicité
Activer le son

Mme Gilbert a été diagnostiquée il y a cinq ans. Sa vie a changé du tout au tout. Sa maladie affecte ses reins qui ne nettoient plus correctement le sang. Les déchets s’accumulent donc dans son système entrainant plusieurs conséquences, comme une fatigue, le manque de concentration et la perte d’appétit.

Trois personnes de son entourage se sont portées volontaires pour donner un rein. Pour toutes sortes de raisons, elles n’étaient pas compatibles.

Il y a deux ans, les médecins lui ont annoncé qu’elle s’approche inexorablement de l’hémodialyse qui est un traitement de dernier recours. Toutefois, cela ne permet pas de guérir la maladie.

Enfin, une quatrième personne s’est manifestée. Cette fois-ci, l’opération aura lieu. Par manque de salle d’opération, elle devra attendre en septembre. « C’est super. En plus, il s’agit d’une inconnue. C’est un vent d’espoir », affirme Mme Gilbert qui attend ce moment depuis des années.

Une marche en soutien

Elle s’est impliquée dans le comité organisateur de la Marche du rein de la Fondation canadienne du rein. Il s’agit de la première édition de l’événement qui aura lieu le 24 mai au parc Regard-sur-le-Fleuve. Les participants parcourront un circuit de 5 km.

« C’est une marche, et non une course, pour permettre aux personnes ayant une insuffisance rénale de participer. Sinon, elles n’auraient pas la force de la faire », explique-t-elle.

Les fonds amassés seront investis dans la recherche, dans des mesures pour améliorer la qualité de vie des patients et dans la promotion des dons d’organes.

« Le rein est l’un des seuls organes qu’on peut donner de son vivant. C’est important de sensibiliser les gens et le gouvernement au don d’organes. Ça peut sauver des vies. On souhaite instruire les gens sur le sujet », ajoute Mme Gilbert.

Elle espère récolter près de 10 000$ lors de l’événement.

Au Québec, près de 1500 personnes sont enregistrées sur une liste d’attente pour la greffe d’un rein. Un Canadien sur 10 souffre d’insuffisance rénale.

Les personnes qui souhaitent s’impliquer dans l’événement peuvent contacter Maryse Gilbert en composant le 450-808-9010. Pour de plus amples informations sur l’événement, les personnes peuvent consulter le site Internet www.reinquebec.ca.

image