27 avril 2016
Une maman, grand-maman et arrière-grand-maman au grand cœur!
Par: Sarah-Eve Charland
Jeanette Delainey tricote des bonnets pour les poupons de l’Hôtel-Dieu de Sorel. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Jeanette Delainey tricote des bonnets pour les poupons de l’Hôtel-Dieu de Sorel. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Après avoir dédié sa vie à ses enfants, Jeanette Delainey, âgée de 95 ans, continue encore de redonner à la société en tricotant des petits bonnets pour les poupons de l’hôpital Hôtel-Dieu de Sorel.

Elle n’est pas peu fière d’être mère de 14 enfants, grand-mère de 24 petits-enfants et arrière-grand-mère de 35 arrière-petits enfants. « J’ai eu de l’ouvrage et beaucoup d’inquiétude durant ma vie », dit-elle avec le sourire.

Elle a fondé sa famille à Yamaska. Elle s’est dédiée pour ses enfants, témoigne son fils Gaston Bibeau, qui profite de la fête des Mères pour lui rendre hommage.

Avec les enfants et les beaux-parents, elle pouvait recevoir à souper jusqu’à 18 personnes autour d’une même table, se souvient M. Bibeau. « Elle a tellement travaillé fort pour nous. Il y avait toujours deux mets sur la table pour faire plaisir à tout le monde. Elle mérite un hommage pour tout le travail qu’elle a fait. »

La naissance d’un de ses petits-enfants en décembre 2015 l’a amenée à tricoter pour les nouveau-nés à l’hôpital. « On m’a dit qu’il en manquait. J’ai décidé de tricoter. C’est un passe-temps et j’adore ça », affirme-t-elle. La nonagénaire a déjà tricoté 95 bonnets pour les bébés de la pouponnière.

Elle s’implique également dans la société depuis plusieurs années. Elle tricote une vingtaine de tuques pour adultes qu’elle donne au Centre d’action bénévole (CAB) du Bas-Richelieu.

Elle a aussi chanté pour divertir des résidents dans des centres d’hébergement pour personnes âgées durant le temps des Fêtes.

image