21 février 2018
Une étude confirme l’importance du milieu communautaire dans la région
Par: Sarah-Eve Charland

Le directeur de la Corporation de développement communautaire (CDC) Pierre-De Saurel, Jean-François Daigle, a dévoilé les résultats d'une étude réalisée en 2016. (Photo : Sarah-Eve Charland)

L’impact économique du milieu communautaire dans la MRC Pierre-De Saurel est estimé à près de 20 M$ dans la région. C’est ce qui ressort d’une étude régionale, rendue publique le 21 février, qui relate les impacts directs et indirects de l’ensemble des organismes communautaires.

Publicité
Activer le son

Le directeur général de la Corporation de développement communautaire (CDC) Pierre-De Saurel, Jean-François Daigle, a dévoilé les conclusions de cette étude. L’objectif visait à obtenir une image récente du milieu communautaire. La dernière étude avait été réalisée en 2000.

« L’étude démontre à quel point le secteur communautaire est important tant par le nombre de bénévoles, de membres ou d’employés », affirme-t-il.

Selon les conclusions de l’étude réalisée en 2016, près de 10 000 personnes participent ou utilisent les services des organismes communautaires. « Dans une MRC de près de 50 000 personnes, on parle de près de 20% de la population qui est directement touchée. On peut penser que tout le monde l’est indirectement ou connaît quelqu’un touché par le secteur », croit-il.

L’étude touchait principalement l’impact économique du secteur communautaire. « On n’a pas regardé l’impact social parce que ça nous aurait pris un chercheur, une personne qui collecte les données et qui soit capable de les traiter. On n’avait pas les ressources nécessaires. Cela pourrait venir en deuxième temps. »

La plus grande proportion des organismes vise le soutien à la communauté, soit 36 organismes. « Les organismes communautaires touchent à peu près tous les secteurs de vie. On peut s’apercevoir qu’on aide des personnes de tous genres, de tous les groupes d’âge et de toutes les conditions. Ça explique pourquoi on intervient dans autant de champs d’intervention », mentionne le directeur général de la CDC.

Jean-François Daigle a remarqué une spécificité à la région. Le salaire moyen des femmes est généralement plus élevé que les hommes. « Dans plusieurs régions, c’est le contraire. Les hommes ont des salaires plus élevés malgré le fait qu’ils soient minoritaires parmi les employés. C’est l’une des caractéristiques locales. »

Le milieu communautaire en chiffres

57 : Nombre de membres de la CDC ayant répondu au sondage

85%:Le taux de réponse

113 404 : Nombre de fréquentations dans les organismes en 2016

77 200 : Nombre de femmes ayant fréquenté les organismes en 2016

42%: Utilisateurs ayant un revenu faible

25%: Utilisateurs ayant un revenu moyen

6%: Utilisateurs ayant un revenu élevé

5%: Utilisateurs n’ayant aucun revenu

22%: Utilisateurs n’ayant pas voulu révéler leur revenu

1709 : Nombre de bénévoles

1,3 M$ : Montant en temps offert par les bénévoles, calculés selon le salaire minimum

365 : Nombre d’employés travaillant dans le milieu communautaire

4,9 M$ : Pouvoir d’achat global des organismes

3,7 M$ : Dépenses en achat local

20 M$ : Impact économique total des organismes communautaires

image