5 janvier 2021
Campagne de vaccination contre la COVID-19 en Montérégie
Une Contrecœuroise parmi les premières personnes vaccinées
Par: Alexandre Brouillard

Le 24 décembre, la préposée aux bénéficiaires Émilie Dupuis a reçu le vaccin Pfizer-BioNTech à Saint-Hyacinthe, l’un des deux sites autorisés pour la vaccination en Montérégie. Photo gracieuseté

Le 21 décembre, la campagne de vaccination contre la COVID-19 a été lancée en Montérégie avec 8000 doses de vaccin disponibles pour les trois Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) de la région (Montérégie Ouest, Centre et Est). Émilie Dupuis, préposée aux bénéficiaires, a été une des premières travailleuses de la santé vaccinées en Montérégie.

Publicité
Activer le son

« J’ai été vaccinée contre la COVID-19 le 24 décembre au Pavillon la COOP de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe. Tout s’est très bien déroulé », affirme d’entrée de jeu Émilie Dupuis.

Originaire de Contrecœur, elle travaille depuis environ 20 ans au Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) De Lajemmerais à Varennes, qui fait partie du CISSS de la Montérégie-Est. « Au début de la pandémie, en mars dernier, c’était de l’inconnu pour nous [ses collègues et elle]. Nous vivions la peur de l’inconnu, car nous ne savions pas dans quoi on s’embarquait. Lorsque nous sommes tombés en zone rouge, ç’a été un surplus de travail. Nous avons eu des zones chaudes avec beaucoup de cas de COVID-19 et même des morts. C’était beaucoup de stress », affirme-t-elle.

Peu de temps après l’annonce des journées de vaccination par la Santé publique de la Montérégie, Émilie Dupuis avait reçu un courriel qui confirmait la date de son premier rendez-vous de vaccination à Saint-Hyacinthe. « J’étais très contente et surprise d’apprendre que j’allais être dans les premiers travailleurs de la santé à recevoir le vaccin. […] Je recevrai ma seconde dose du vaccin le 19 janvier 2021 », affirme la préposée aux bénéficiaires avec enthousiasme.

Rappelons que le 21 décembre dernier, la directrice de santé publique de la Montérégie, Julie Loslier, annonçait que les premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech allaient être dédiées aux travailleurs de la santé des CHSLD et des ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF).

Une journée bien orchestrée

« Étonnamment, je trouvais que tout était bien organisé au centre de vaccination. En arrivant, la sécurité vérifiait l’heure de nos rendez-vous et il y avait même des gens qui nous surveillaient pour s’assurer que nous respections les 15 minutes d’attente après la vaccination », mentionne-t-elle.

Au total, Émilie Dupuis a passé seulement une heure au centre de vaccination. Malgré quelques douleurs au bras plus tard en soirée, elle soutient que toutes les phases reliées à la vaccination sont bien orchestrées.

« Le soir même, j’avais de la difficulté à lever mon bras. Il me faisait mal comme si j’avais une ecchymose. Toutefois, dès le lendemain matin, j’étais correcte. Je m’attendais à pire comme réaction. Je m’attendais à faire de la fièvre, mais non. Ce sont les seuls symptômes que j’ai eus. Même chose du côté de mes collègues concernant la petite douleur au bras. Bref, tout s’est bien déroulé », conclut Émilie Dupuis.

En date du 3 janvier, un total de 28 762 personnes avaient été vaccinées au Québec. En Montérégie, ce sont 4 718 personnes qui ont reçu la première dose du vaccin.

image