31 août 2021
Courses du Gib Fest le 22 août dernier
Une baisse d’inscriptions, mais un bilan positif des organisateurs
Par: Jean-Philippe Morin

Les courses du Gib Fest se sont bien déroulées malgré une baisse d’inscriptions. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Malgré une baisse marquée du nombre de participants, les courses de 1 km et de 5 km du Gib Fest, qui se sont déroulées dans les rues du Vieux-Sorel le dimanche 22 août dernier, ont été couronnées de succès, clament les organisateurs.

Publicité
Activer le son

« On a gardé le même tracé qui a été très apprécié en 2019, sur le bord de l’eau. Il y a eu un excellent travail de nos 50 bénévoles et de Jimmy-Raymond Lacroix à l’animation. Les gens ont vraiment apprécié leur expérience », se réjouit Mathieu Gagné, du comité organisateur.

En tout, 272 participants étaient inscrits pour le parcours de 5 km à 10 h, tandis que 54 jeunes ont couru le 1 km, à 13 h. Lors de la dernière édition, en 2019, 635 coureurs avaient complété la course de 5 km et 289 enfants avaient réalisé le 1 km.

Selon M. Gagné, cette baisse peut être expliquée par plusieurs facteurs, comme la pause de l’événement en 2020, la pandémie alors qu’il faut encore minimiser les contacts et le changement de formule de la course, qui se déroulait pour la première fois un dimanche.

« On a toujours fait la course le mercredi soir, en plein milieu de la semaine du festival. Avec le changement de formule sur neuf week-ends au lieu de neuf jours, il a fallu changer notre plage horaire. Le soir, on rejoignait beaucoup d’entreprises et d’employés de l’extérieur de la région qui restaient après leur travail pour venir courir. Peut-être qu’un dimanche matin, ça les a freinés. On remarque aussi que les inscriptions sont en baisse un peu partout au Québec. Plusieurs personnes ont simplement arrêté de courir pendant la pandémie. Il faut continuer d’inciter les gens à bouger », croit M. Gagné.

La chaleur a également joué un rôle important dans les inscriptions de dernière minute. Au début de la course de 5 km, à 10 h, la température ressentie était de 34 degrés Celsius. « Il faisait très chaud, mais on était prêts. Nos bénévoles et l’équipe médicale étaient sur place, il n’y a eu aucun incident majeur relié à la chaleur », se félicite-t-il.

Mathieu Gagné assure que les courses du Gib Fest seront de retour l’an prochain. Il restera maintenant à déterminer à quel moment elles se dérouleront, le tout en fonction du modèle de festival qui sera choisi.

image