12 mai 2017
Une autre commande de bogies pour l’usine soreloise d’Alstom
Par: Louise Grégoire-Racicot
Les wagons Citadis Spirit livrés à Toronto sont les wagons Citadis Spirit livrés à Toronto seront du même modèle que ceux construits pour Ottawa. | Photo: - Gracieuseté

Les wagons Citadis Spirit livrés à Toronto sont les wagons Citadis Spirit livrés à Toronto seront du même modèle que ceux construits pour Ottawa. | Photo: - Gracieuseté

 Alstom a décroché un contrat pour construire les bogies de 61 véhicules légers sur rail qui desserviront la région du grand Toronto et d’Hamilton.  

C’est ce qu’a confirmé, le 12 mai, la porte-parole de l’entreprise, Michelle Stein.

La valeur du contrat accordé par Métrolinx, une agence du gouvernement ontarien, s’élève à plus de 355 millions d’euros (531M$). Ce contrat ferme inclut une option pour des véhicules supplémentaires, a-t-elle précisé.

« Nous sommes honorés de la confiance que Metrolinx témoigne à nouveau dans nos produits, nos solutions et nos équipes », a indiqué le président d’Alstom au Canada, Angelo Guercioni.

Ces wagons légers sont du même type que les 34 véhicules Ciradis que l’entreprise construit actuellement pour le train-train d’Ottawa.

« Un tiers de la flotte a déjà été assemblé et est actuellement soumis à différentes phases d’essais dynamiques et statiques dans les installations de maintenance et de stockage de Belfast Yard à Ottawa », a spécifié Mme Stein. L’usine soreloise fournit les bogies de ces rames en parallèle avec ceux des wagons destinés au métro de Montréal.

Du travail

À Sorel-Tracy, quelque 80 travailleurs y sont employés. À l’ouverture de l’usine en 2012, Alstom avait prévu en embaucher une soixantaine.

La cadence de production est respectée dans le contrat du métro de Montréal , spécifie Mme Stein. Déjà 18 trains de neuf wagons ont été livrés sur un total de 52.

Mme Stein n’était pas encore en mesure de dire quand la production des wagons destinés à la région de Toronto commencera.

Ainsi s’ajoute au carnet sorelois, une troisième commande de bogies à construire dans son usine de 55 000 pieds carrés du parc industriel Joseph-Simard.

image