11 mai 2021
Festival-concours de musique classique de Pierre-De Saurel
Une 19e édition exceptionnelle en cours
Par: Deux Rives

Les jeunes musiciens participant au volet concours font face à des mesures sanitaires strictes et n’ont pas droit à un public en salle, mais ils ont tout de même été nombreux à répondre à l’appel du Festival-concours de musique classique de Pierre-De Saurel. Photo gracieuseté

Un texte d’Olivier Dénommée

Après son annulation en 2020 forcée par la pandémie de COVID-19, le Festival-concours de musique classique de Pierre-De Saurel fait son retour cette année pour une 19e édition. Malgré des mesures sanitaires serrées et l’implantation de la webdiffusion, l’enthousiasme est bel et bien au rendez-vous autant pour les organisateurs que pour les participants.

Publicité
Activer le son

L’actuelle édition se tient tout le long du mois de mai. La première fin de semaine réussie donne beaucoup d’espoir pour la suite de la compétition, selon Rachel Doyon, cofondatrice et directrice du festival-concours. « Le premier week-end a été une expérience : ça a été beaucoup plus de travail pour nous, notamment pour la webdiffusion qu’on essayait pour la première fois et pour l’omniprésence des plexiglas et du liquide désinfectant, mais tout s’est bien passé. »

Malgré l’absence du public en présentiel lors des compétitions, le Festival-concours de musique classique de Pierre-De Saurel peut se targuer d’avoir eu un achalandage de 500 personnes par jour de compétition, y compris des personnes au départ réticentes d’assister à une performance classique sur un écran. « On ne savait pas à quoi s’attendre, mais les commentaires ont été extraordinaires pendant la première fin de semaine. C’est une belle expérience qui nous motive pour les prochaines », poursuit Mme Doyon.

Elle précise d’ailleurs que pas moins de 160 jeunes ont répondu à l’appel du concours cette année, signe que les musiciens avaient vraiment besoin de cette occasion de partager leur passion et leurs progrès. « La question s’est posée d’annuler cette édition, mais on l’a fait pour les jeunes et on a vu qu’ils étaient reconnaissants d’être là. »

De l’audace

Rachel Doyon le reconnaît : ça prenait une bonne dose d’audace pour arriver à monter la 19e édition du Festival-concours alors que la pandémie n’est toujours pas derrière nous. « La musique, c’est du partage. C’est beaucoup d’ouvrage pour tout le monde, mais les gens sont motivés et l’ambiance est magnifique malgré toutes les mesures. »

Les bourses remises aux lauréats sont aussi très audacieuses cette année, totalisant plus de 30 000 $ en prix, dont 10 000 $ seulement pour le grand prix. « En 2019, le grand prix était de 6000 $, mais les donateurs Madeleine et Alain Goulet sont toujours plus généreux et les bourses qu’on remet se comparent à d’autres compétitions à l’international », soutient Mme Doyon.

Ça augure donc très bien pour la 20e édition, prévue en 2022, qui devrait par ailleurs conserver le volet webdiffusion même si on espère un retour à la normale au niveau des mesures sanitaires.

Incontournable

Le niveau de la 19e édition est particulièrement relevé, mais s’il fallait seulement réserver un après-midi pour écouter le talent qui s’est donné rendez-vous à Sorel-Tracy, il faut inscrire le 30 mai à son calendrier. « Les deux galas sont à ne pas manquer! À 13 h, on entendra les médaillés d’or et, à 15 h, ce sera la grande finale du concours. On aura droit à 90 personnes dans la salle [Georges-Codling du Marché des arts Desjardins], mais on espère avoir 1500 personnes en webdiffusion », conclut Mme Doyon.

Le 19e Festival-concours de musique classique de Pierre-De Saurel se poursuit les trois prochaines fins de semaine jusqu’au 30 mai.

image