16 octobre 2020
Un violent incendie détruit deux bâtiments sur le boulevard Fiset
Par: Sébastien Lacroix
Le feu a pris dans un bâtiment inoccupé sur le boulevard Fiset. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le feu a pris dans un bâtiment inoccupé sur le boulevard Fiset. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le feu a pris dans le bâtiment inoccupé sur le boulevard Fiset. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le feu a pris dans le bâtiment inoccupé sur le boulevard Fiset. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Un violent incendie a rasé deux bâtiments sur le boulevard Fiset, à Sorel-Tracy, durant la soirée du 15 octobre, détruisant trois commerces sur son passage.

Publicité
Activer le son

Le feu a pris naissance dans un bâtiment qui était en réparation depuis quelque temps et dont le toit s’était effondré sous le poids de la neige, en mars 2019.

Les flammes se sont rapidement propagées au bâtiment voisin, un long atelier de production qui abritait Carrosserie des îles, Finition S.M. et Construction GSC.

La présence de grosses bonbonnes de propane entre les deux bâtiments n’a laissé aucune chance aux pompiers qui ont dû passer en mode défensif dès leur arrivée. « [Les bonbonnes] ont ralenti notre attaque. Parce qu’il fallait refroidir ce coin-là le plus rapidement possible », explique le chef des opérations, Joël Lapointe.

Comme le bâtiment en forme de « ferme légère » risquait de s’effondrer, les pompiers ont reçu l’ordre de ne pas entrer à l’intérieur et de demeurer en retrait. « C’est un bâtiment qui est très solide, mais comme c’est juste de l’ossature, ça peut s’effondrer à tout moment, indique Joël Lapointe. Dès que nous avons eu la confirmation qu’il n’y avait personne à l’intérieur, nous nous sommes servis de l’échelle pour envoyer un puissant jet. »

Une trentaine de pompiers du Service de protection et d’intervention d’urgence de Sorel-Tracy ont été dépêchés sur les lieux, dès 16 h 30. L’opération a duré environ sept heures, le temps de sécuriser les lieux et de s’assurer qu’il ne restait pas de foyers d’incendie sous les débris.

Les causes de l’incendie n’étaient toujours pas connues au lendemain de l’incendie, mais la Sûreté du Québec le considérait comme étant suspect. Une équipe d’enquêteurs devait analyser les lieux pour déterminer si l’incendie était d’origine accidentelle ou criminelle.

image