12 février 2018
Un Sorelois accusé de proxénétisme
Par: Sarah-Eve Charland

Tommy Agnant-Perreault a été arrêté à Montréal la semaine dernière. (Photo : Gracieuseté/SPVM)

Le Sorelois Tommy Agnant-Perreault fait face à de multiples chefs d’accusation liés à du proxénétisme et traite de personne. L’homme de 20 ans subira son enquête sur remise en liberté le 13 février au palais de justice de Montréal.

Il a comparu le 7 février. La poursuite s’est opposée à sa remise en liberté. Le jeune homme, qui habite maintenant Montréal, fait face à huit chefs d’accusation, dont proxénétisme, avoir reçu un avantage matériel provenant d’une prestation de services sexuels, avoir effectué de la publicité de services sexuels moyennant une rétribution et traite de personne. Des chefs d’accusation de voies de fait, menace et séquestration s’ajoutent à son dossier.

Il est coaccusé avec Christopher Brick José Domond, également originaire de Sorel-Tracy. Ce dernier avait été arrêté le 20 juillet 2017 à Longueuil. Il a aussi été accusé de s’être livré au proxénétisme. On lui reproche d’avoir incité quatre femmes à rendre des services sexuels moyennant rétribution. M. Domond demeure détenu pendant la durée des procédures judiciaires. Il revient devant la Cour le 23 février.

image