13 octobre 2017
Un programme pour soutenir l’industrie de la pêche hivernale
Par: Deux Rives
© TC Média - Archives

© TC Média - Archives

Avec l’interdiction d’utiliser les poissons-appâts vivants pour la pêche hivernale, c’est toute une industrie qui doit s’adapter et trouver de nouvelles techniques de pêche au Québec.

Afin de soutenir ce secteur d’activité, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a décidé de mettre sur pied le Programme de soutien à l’industrie de la pêche hivernale. Un nouveau programme pilote qui s’adresse aux pêcheurs commerciaux de poissons-appâts ainsi qu’aux centres de pêche et pourvoiries qui offrent des services de pêche hivernale dans les zones touchées par la nouvelle règlementation.

Le gouvernement a récemment fait part de son intention de réduire la propagation d’espèces aquatiques envahissantes et de maladies dans les eaux québécoises. En ce sens, une nouvelle réglementation interdit depuis le 1 er avril 2017 l’utilisation des poissons-appâts vivants. Cette règlementation amène l’industrie de la pêche hivernale à adapter l’équipement et les services offerts au public.

À cet effet, Québec entend favoriser la transition vers de nouvelles méthodes de pêche autres que celles utilisant des poissons-appâts vivants.

«La pêche hivernale représente un volet important de notre offre touristique et contribue à faire du Québec une destination établie possédant un fort pouvoir d’attraction auprès des adeptes de la pêche d’ici et d’ailleurs. Voilà pourquoi notre gouvernement, dans le Discours sur le budget 2017-2018, s’est engagé à soutenir ce secteur d’activité. Nous sommes convaincus que les modifications réglementaires, qui nécessitent dans ce cas-ci l’intégration de techniques de pêche alternatives à l’utilisation du poisson-appât vivant, assureront la pérennité de cette industrie ainsi qu’une gestion exemplaire des populations de poissons du Québec», explique Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Le Programme de soutien à l’industrie de la pêche hivernale permet d’offrir un soutien financier aux intervenants affectés par cette nouvelle règlementation. L’aide financière peut représenter jusqu’à 75 % des dépenses admissibles et atteindre 20 000 $, par bénéficiaire ou propriétaire, par année. La date limite pour présenter une demande est le 10 novembre 2017. Détails sur: http://mffp.gouv.qc.ca/la-faune/programmes/programme-soutien-a-lindustrie-de-peche-hivernale/

Dépenses admissibles
– Acquisition ou installation d’équipements et de matériel nécessaires à la transformation des poissons-appâts vivants en vue de leur revente à l’état mort;
-Acquisition ou installation d’équipements visant à assurer la conservation ou le stockage de poissons-appâts morts;
-Acquisition de matériel de pêche autre que celui utilisé pour les poissons-appâts vivants;

-Aménagement, adaptation, acquisition, location ou installation d’équipements servant à adapter ou à augmenter les services offerts aux pêcheurs;

-Mise à jour des documents de promotion de l’offre de pêche ou de produits;
– Salaire des employés effectuant les travaux d’aménagement et d’installation.

image