16 mars 2021
Échos du conseil de la MRC de Pierre-De Saurel du 10 mars
Un pas de plus vers un service plus élargi de transport régional et interrégional
Par: Katy Desrosiers

La MRC de Pierre-De Saurel souhaite que le STACR s’occupe de tous les services de transport de la région. Photothèque | Les 2 Rives ©

Lors de la séance du 10 mars, les maires du conseil de la MRC de Pierre-De Saurel ont résolu d’élaborer un projet d’entente pour que la compétence du transport régional et interrégional soit léguée à la MRC. Cette action est posée avec une vision de développement de la région, d’attraction et de rétention des citoyens.

Publicité
Activer le son

Depuis le 31 décembre dernier, le contrat qu’avait la MRC avec le transporteur Exo est échu. Bien que l’entreprise continue d’offrir le service de transport interurbain aux citoyens, la MRC souhaite pour le futur centraliser tous les services de transport sous le Service de transport adapté et collectif régional (STACR).

Lors de la séance du 10 février, les conseillers régionaux ont adopté un plan régional de transport. Depuis, il a été présenté aux directions générales des municipalités et aux conseillers municipaux.

En s’occupant elle-même du volet transport, la MRC a une volonté de liberté et d’autonomie pour sa population.

Une fois réalisé, le projet d’entente sera transmis aux municipalités qui pourront l’adopter. C’est ensuite que la MRC sera officiellement responsable de la compétence en matière de transport collectif de personnes pour les modes adapté, collectif régional, Taxibus et collectif interrégional.

Le préfet de la MRC, Gilles Salvas, explique que l’offre de transport est un élément qui ressort toujours comme une lacune dans la région, selon des consultations menées autant chez les aînés, les familles, les étudiants que chez les travailleurs, ruraux comme urbains.

« Ce projet viendrait répondre à une préoccupation réelle de nos citoyennes et citoyens. […] Il peut attirer de nouvelles familles, en retenir d’autres dans la région, permettre à des aînés de rester plus longtemps à domicile et dans leurs municipalités, offrir plus de liberté à nos jeunes, plus d’accessibilité aux services, aux activités, à l’offre commerciale, au Cégep et aux équipements supralocaux répartis sur le territoire, réduire la dépendance à la voiture et même permettre d’avoir un véhicule au lieu de deux », souligne-t-il.

Les maires croient que ce projet, porteur d’avenir, renforce la complémentarité rurale et urbaine, permet une véritable occupation dynamique du territoire et répond aux besoins de la population. Ils soulignent que le développement du transport s’inscrit en concordance avec les travaux du Chantier d’attraction de la main-d’œuvre et de la politique en développement social.

Le 10 mars, le conseil a aussi mandaté le directeur général du STACR, Simon Berthiaume, de préparer les devis nécessaires pour être prêt à les présenter aux différents transporteurs soumissionnaires.

Deux contrats pour les matières résiduelles

Le conseil a également octroyé deux contrats pour le transport, le traitement et/ou l’élimination des matières résiduelles par l’écocentre régional. Les différentes matières collectées ont été séparées en lots. L’entreprise Excavation Sorel a obtenu le contrat pour le transport et le traitement des agrégats (par exemple de la roche), au coût de 22 075,20 $. Pour le transport, le traitement et/ou l’élimination des autres lots, soit le bois, le bardeau d’asphalte, les résidus verts et les résidus ultimes (incluant le gypse), le contrat a été octroyé à EBI au coût de 361 929,27 $.

Les contrats sont valides pour la période allant du 30 mai 2021 au 29 mai 2026 et comprennent deux années d’option.

La fin du CLD

Avec la création de Développement économique Pierre-De Saurel, le CLD de Pierre-De Saurel a été dissous. Les conseillers régionaux ont remercié pour leur travail Bertin Côté de CNC Tracy, Martine Bourgeois de la Ferme St-Ours et Christiane Fortin-Gouin de Guimond Lavallée Société de comptables professionnels agréés, membres du conseil d’administration du CLD de Pierre-De Saurel aux côtés des maires Serge Péloquin, Gilles Salvas, Diane De Tonnancourt et Vincent Deguise.

Sous peu, la MRC signera l’entente avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation pour recevoir une aide financière pouvant aller jusqu’à 900 000 $ sur cinq ans. Le tout permettra de bonifier les services d’accompagnement aux entreprises offerts sur le territoire et d’embaucher deux ressources pour le nouvel organisme. Après la signature, la MRC dispose de 90 jours pour présenter au gouvernement un plan d’intervention et un plan d’affectation des ressources.

image