21 mai 2015
Un meurtre suivi d’un suicide, envisagent les enquêteurs
Par: Sarah-Eve Charland
Deux personnes sont décédées le matin du 21 mai, dans le secteur Tracy. | Photo: TC Média - Jean-Philippe Morin

Deux personnes sont décédées le matin du 21 mai, dans le secteur Tracy. | Photo: TC Média - Jean-Philippe Morin

Deux personnes sont décédées le matin du 21 mai, dans le secteur Tracy. | Photo: TC Média - Jean-Philippe Morin

Deux personnes sont décédées le matin du 21 mai, dans le secteur Tracy. | Photo: TC Média - Jean-Philippe Morin

Deux personnes sont décédées le matin du 21 mai, dans le secteur Tracy. | Photo: TC Média - Jean-Philippe Morin

Deux personnes sont décédées le matin du 21 mai, dans le secteur Tracy. | Photo: TC Média - Jean-Philippe Morin

Les enquêteurs étaient sur place, jeudi matin. | Photo: TC Média - Sarah-Eve Charland

Les enquêteurs étaient sur place, jeudi matin. | Photo: TC Média - Sarah-Eve Charland

Les enquêteurs étaient sur place, jeudi matin. | Photo: TC Média - Sarah-Eve Charland

Les enquêteurs étaient sur place, jeudi matin. | Photo: TC Média - Sarah-Eve Charland

Un horrible drame familial a secoué le quartier tranquille de la rue Napoléon-Laplante à Sorel-Tracy tôt le 21 mai, vers 7h40, alors que deux corps ont été retrouvés dans une résidence unifamiliale. L’hypothèse la plus plausible serait le meurtre suivi d’un suicide, selon la Sûreté du Québec.

La Sûreté du Québec a confirmé l’identité des victimes en fin d’après-midi, soit Mario Cournoyer, âgé de 54 ans et Louise Hamel, âgée de 51 ans.

Rencontrée sur les lieux, une mère, qui habite à quelques maisons de l’endroit où le drame s’est produit, a d’ailleurs affirmé que sa fille de 11 ans a aperçu un homme semblant être en plein milieu d’une querelle le matin même.

« Elle s’en allait prendre l’autobus pour aller à l’école. Elle m’a dit qu’elle l’a vu debout devant la résidence en train de se chicaner. Elle a été interrogée par les policiers », raconte-t-elle.

Branle-bas de combat

La Sûreté du Québec a reçu un appel au sujet de deux personnes blessées dans une maison unifamiliale. La porte-parole de la Sûreté du Québec, Ingrid Asselin, n’a pas pu préciser si l’appel provenait de l’extérieur ou de l’intérieur de la maison.

Deux ambulances ont été dépêchées sur les lieux tôt le matin. Les ambulanciers ont effectué des tentatives de réanimation sur l’une des victimes et l’ont finalement transportée à l’urgence. Les policiers ont confirmé son décès peu de temps après.

Un coroner s’est rendu sur place vers 9h pour analyser la scène. Une dizaine d’autopatrouilles ont encerclé la rue et un vaste périmètre de sécurité a été érigé. Une dizaine de voisins et de passants se sont arrêtés pour regarder le périmètre chaque heure, et ce, tout au long de la journée.

Une équipe d’enquêteurs des crimes contre la personne est arrivée sur les lieux vers 10h. Les enquêteurs ont fait plusieurs va-et-vient dans la résidence tout au long de la journée.

En fin de journée, les deux corps ont été transportés à Montréal pour une autopsie. Après les résultats de l’autopsie, les enquêteurs pourront être en mesure de confirmer les circonstances des événements.

Des voisins surpris

Les voisins présents près des lieux sont plutôt surpris des événements. Les personnes qui habitaient cette maison n’étaient pas connues du voisinage.

« C’est un quartier très tranquille. Je ne connais pas les personnes qui vivent dans cette maison », mentionne un voisin.

La voisine immédiate n’a pas eu conscience des événements. « J’étais debout vers 7h du matin et je n’ai rien entendu. Je ne sais pas du tout ce qui s’est passé. Je ne les connais pas. Ils ont toujours été très tranquilles. »

image