4 décembre 2015
Un hiver plus doux et plus court dans la région
Par: Sarah-Eve Charland
Selon les prévisions de MétéoMédia, l’hiver 2015-2016 sera peu propice aux sports d’hiver. | TC Média - Archives

Selon les prévisions de MétéoMédia, l’hiver 2015-2016 sera peu propice aux sports d’hiver. | TC Média - Archives

Les frileux seront contents, les amateurs de sports d’hiver moins. L’hiver devrait être plus doux et moins long cette année à Sorel-Tracy comparativement aux deux dernières années, selon les prévisions de MétéoMédia.

« L’année passée, on a eu un hiver particulièrement froid. On avait enregistré un record avec le mois de février. La moyenne était de 8 degrés Celsius en dessous des normales. Cette année, l’hiver ne sera pas aussi rigoureux », explique le météorologue André Monette.

À l’image de l’automne, le mois de décembre connaîtra des températures au-dessus des normales de saison qui se situent à moins 2 degrés Celsius. Contrairement aux vagues de froid qui s’installaient sur plusieurs jours dans la région l’année dernière, elles seront plus courtes et entrecoupées de températures douces.

Les températures se situeront dans les normales de saison pour le mois de janvier et février, soit, respectivement, autour de – 6 degrés Celsius et – 3 degrés Celsius.

« Le printemps devrait commencer plus tôt en mars. Puisque l’hiver risque de commencer plus difficilement, on peut s’attendre à un hiver plus court. L’hiver devrait se dérouler essentiellement durant les mois de janvier et février », ajoute-t-il.

Les températures douces sont dues au phénomène El Nino, une anomalie au-dessus de l’océan Pacifique qui a des impacts sur toutes les régions du monde. Le phénomène devrait s’estomper au courant du mois de janvier, ce qui explique la baisse de température.

Des précipitations

Les amateurs de sport ne seront pas gâtés cette année puisqu’il sera difficile de garder une couverture de neige pour la première partie de l’hiver. Alors qu’habituellement la moyenne des bordées de neige s’élève à 30 cm à ce temps-ci de l’année, la région a reçu environ 3 cm de neige.

« Les conditions ne sont pas propices à un Noël blanc. Chose certaine, s’il y a de la neige, ce ne sera pas de grandes bordées », précise-t-il.

La masse d’air El Nino est associée à la crise du verglas en 1998. Lorsque ce phénomène est plus présent, le nombre de jours de verglas augmente, explique M. Monette. Habituellement, la région connait entre 10 et 15 jours de verglas. Cette année, le météorologue croit que le nombre tournera autour de 15 à 20 jours de verglas.

« Ça ne veut pas dire qu’il y aura de plus grande quantité de verglas. On ne parle pas de crise comme celle en 1998. On prévoit seulement un nombre plus élevé d’épisodes de verglas. »

image