13 mars 2018
Un ex-directeur général de Sainte-Anne-de-Sorel sous la loupe de l’UPAC
Par: Jean-Philippe Morin

Luc Papillon a été arrêté le 15 mars. (Photo : gracieuseté/Journal La Revue de Terrebonne)

Luc Papillon, qui a été directeur général de la municipalité de Sainte-Anne-de-Sorel pendant sept ans, est soupçonné par l’Unité permanente anti-corruption (UPAC) d’avoir tiré profit d’un présumé système de partage de contrats municipaux lorsqu’il était directeur général à Terrebonne.

Selon La Presse, Luc Papillon, qui était DG adjoint depuis le début des années 2000 avant de devenir DG de Terrebonne en décembre 2013, aurait bénéficié de voyages avec sa conjointe, toutes dépenses payées par des entrepreneurs. Il aurait effectué un voyage à Punta Cana, en République dominicaine, en 2004, 12 voyages à Las Vegas entre 2005 et 2012 ainsi qu’un voyage à Fort Lauderdale en 2006, selon la preuve dévoilée par le Journal de Montréal.

En octobre 2016, l’homme originaire de la région a été retiré temporairement de ses fonctions puisqu’il faisait face à une enquête de l’UPAC. Son contrat a été officiellement résilié en juin 2017. Le conseil municipal de Terrebonne a entériné une entente, signée le printemps dernier, qui lui permet d’empocher 350 000$ étalés sur deux ans, rapporte La Presse. Cette indemnité correspond à 24 mois de salaire, après quoi il bénéficiera de son régime de retraite en 2019.

L’enquête de l’UPAC est toujours en cours, mais aucune accusation n’est déposée à ce jour. « Si jamais il devait y avoir des accusations de portées, on entreprendra les démarches nécessaires pour récupérer les sommes versées à […] M. Papillon. Il s’agit de l’argent des contribuables, après tout », a commenté Nicolas Dufour, le chef de cabinet du nouveau maire de Terrebonne Marc-André Plante, à La Presse le 9 mars.

Selon la journaliste Kathleen Lévesque, l’ancienne administration municipale de Terrebonne aurait pu exiger des explications de M. Papillon sur ses agissements allégués. Les avantages dont aurait bénéficié M. Papillon justifient qu’il soit convoqué en présence d’un avocat pour qu’il puisse donner sa version des faits, mais aucune rencontre de cette nature n’a eu lieu, a confirmé la Ville de Terrebonne à la journaliste.

Luc Papillon a travaillé comme inspecteur municipal de 1988 à 1992 à la Ville de Sorel-Tracy avant de devenir directeur général de Sainte-Anne-de-Sorel en 1992, et ce, jusqu’en décembre 1999. Il est par la suite devenu attaché politique du député Sylvain Simard au début des années 2000 avant de faire un court séjour dans une firme privée. Il est ensuite devenu directeur général adjoint à Terrebonne.

image