1 septembre 2021
Un coup de pouce de Québec pour rénover trois cours d’école de la région
Par: Jean-Philippe Morin

Des cours d’école de la région bénéficieront d’une cure de jouvence grâce à l’aide de Québec. Photo gracieuseté

Des centaines d’élèves du primaire et du secondaire pourront profiter de cours d’école plus attrayantes cette année. Une aide financière de 82 704 $ a été allouée par le gouvernement du Québec pour permettre la réalisation de trois écoles de la région.

Publicité
Activer le son

Une aide de 25 471 $ a d’abord été accordée à l’École secondaire Bernard-Gariépy pour l’aménagement d’une classe extérieure avec plantation d’arbres et arbustes et l’ajout d’une table de ping-pong. De son côté, l’École secondaire Fernand-Lefebvre bénéficie de 36 409 $ pour l’aménagement d’un terrain de basketball avec bandes et l’ajout de bacs de jardinage avec mobilier urbain. Finalement, un montant de 20 824 $ a été octroyé à l’École Harold-Sheppard pour l’aménagement d’une classe extérieure avec mobilier urbain et l’ajout de modules de jeux de type psychomoteur.

L’aide financière annoncée a été accordée dans le cadre de la mesure Embellissement des cours d’école pour l’année scolaire 2020-2021 du ministère de l’Éducation. Cette mesure permet de financer divers projets d’aménagement que les centres de services scolaires mettent en œuvre en partenariat avec la communauté, et ce, de façon à stimuler et à rendre plus sécuritaire la pratique d’activités physiques chez les jeunes.

« Investir dans les installations extérieures de nos écoles est une idée gagnante pour tout le monde. Des centaines de jeunes de la région profiteront de nouvelles cours d’école attrayantes, modernes et sécuritaires. C’est une façon concrète et efficace de les encourager à être actifs et à bouger autrement tout au long de leur journée », mentionne Jean-Bernard Émond, député de Richelieu.

« Les espaces extérieurs font partie de ces lieux vitaux au cœur de la vie quotidienne des élèves, et la pandémie nous a montré à quel point ils peuvent devenir un endroit intéressant pour l’apprentissage. Grâce à ces investissements, des milliers de jeunes découvriront à l’automne de nouveaux aménagements, dont plusieurs classes extérieures », ajoute Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation.

image