8 mai 2018
Un comté fidèle?
Par: Louise Grégoire-Racicot

Forte d'une expérience de plus de 40 ans dans les médias, dont 37 au journal Les 2 Rives, Louise Grégoire-Racicot écrit un éditorial hebdomadaire à propos de sujets régionaux.

Le comté de Bécancour-Nicolet-Saurel est-il toujours bloquiste ou restera-t-il « plamondoniste », comme il l’est depuis des décennies?

À lire aussi: Louis Plamondon fonde un nouveau parti politique

Car il faut l’admettre: l’homme a été réélu, peu importe la bannière qu’il défendait – celle du Parti conservateur en 1984 ou celle du Bloc québécois par la suite.

C’est un féroce organisateur et stratège. Il connait son comté, qu’il sillonne assidument. Sociable et habile, il sait entretenir les liens avec ses commettants. Il se fait aussi leur ombudsman quand ils rencontrent des problèmes de fiscalité, d’assurance-chômage, de passeport ou de sécurité du revenu.

Mais il affiche moins – sauf en période électorale – ses batailles en faveur du mieux-être collectif et spécifique de son comté si étendu et aux enjeux fort diversifiés.

J’aurais pour ma part bien aimé, à l’instar de ses premières années de député, qu’il ne se gêne pas pour animer le comté, rassembler les gens quand un problème collectif touche Bécancour-Nicolet-Saurel, peu importe la juridiction dont il relève.

Il l’avait fait au début des années 80 en organisant une marche à Ottawa au sujet de l’avenir du chantier naval MIL, le plus grand employeur de l’époque. Et cela avait rassemblé, tissé des liens étroits entre les gens.

Ce ne sont pas les défis qui manquent autour desquels mobiliser, en santé, éducation, emploi, formation, etc. Des secteurs où une région autonome peut largement contribuer à les relever.

M. Plamondon devra aussi dire quelles raisons l’ont vraiment amené à quitter le Bloc autres que celle d’un conflit de personnalité, lui qui a toujours dit avoir « le Bloc tatoué sur le cœur ». D’ailleurs on le devinait bouleversé en point de presse, lors de cette annonce.

Il devra aussi démontrer que les souverainistes sont encore capables de travailler à l’unisson.

Il n’aura pas la tâche facile d’autant que les partisans des partis adverses font la gorge chaude de cette division. Ils plaident qu’un souverainiste n’est pas la meilleure personne au parlement fédéral pour mieux tirer les ficelles favorisant le comté. Et ils rient toujours des encans chinois menés par le député, sous-estimant la qualité des liens qu’il tisse ainsi.

Le prochain scrutin québécois lui donnera certes une idée de l’état d’âme de ses concitoyens en matière de souveraineté. Mais il lui donnera surtout les bonnes raisons de poursuivre sa carrière politique ou pour y mettre un terme, lui qui encore récemment disait ne pas considérer une retraite, voire même ne pas craindre une défaite.

Ténacité exemplaire

***Le monde économique tourne grâce aux initiatives de ses entrepreneurs. La dernière édition du Gala du mérite économique, fin avril, l’a une fois de plus souligné. Observatrice de la première heure, j’ai été frappée par l’arrivée importante d’une relève pleine d’idées et d’audace qui a carrément pris la place de ceux qui œuvraient dans économie plus traditionnelle, souvent mono-industrielle.

L’économie soreloise est entrée de plain-pied dans une ère de services (publics et privés). Et c’est bien ainsi. Salut à tous ces gens qui osent, se font confiance et ont foi en la région où ils s’investissent.

***Saluons aussi la fin de carrière fructueuse du hockeyeur François Beauchemin. Un joueur qui a dû combiner travail acharné et patience pour décrocher une place de choix dans les diverses équipes de la Ligue nationale au sein desquelles il a joué. Il est certes un modèle de ténacité qui saura inspirer d’autres jeunes, sportifs ou pas.

Tout à son honneur aussi d’avoir été un fier ambassadeur de la région, ne cachant jamais ses racines soreloises profondes. Et de co-présider encore cette année le tournoi de golf de la Fondation du Cégep de Sorel-Tracy. Un engagement très appréciable et apprécié. Bienvenue à celui qui revient vivre dans la région avec sa famille!

image