11 octobre 2016
Un choix applaudi par Rochon et Simard
Par: Julie Lambert
Le nouveau chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, et le député de Richelieu, Sylvain Rochon. | Photo: Gracieuseté

Le nouveau chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, et le député de Richelieu, Sylvain Rochon. | Photo: Gracieuseté

Le choix du candidat à la course à la chefferie du Parti québécois (PQ) avait divisé le député de Richelieu, Sylvain Rochon, et son prédécesseur, Sylvain Simard. L’élection de Jean-François Lisée comme chef, le 7 octobre dernier, clôt le débat et les pousse à songer à l’avenir de leur parti.

Le scrutin a été serré, mais c’est le député de Rosemont, Jean-François Lisée, qui a finalement été élu. Il l’a emporté avec 50,63% des voix au deuxième tour. Son plus proche rival, Alexandre Cloutier, a obtenu 32% des voix et Martine Ouellet 18%.

L’actuel député de Richelieu, Sylvain Rochon, avait donné son appui dès le départ au favori de la course, Alexandre Cloutier. Même s’il croyait très fort en ce candidat, il pense que chaque personne qui s’est présentée à la chefferie était un très bon choix.

« Tout au long de la campagne, j’ai affirmé qu’une seule chose était sûre, c’était qu’à l’issue de cette campagne, n’importe quel candidats ferait un très bon chef ou bonne chef. Mon vote ne valait pas davantage que celui des autres membres et ces membres-là se sont exprimés très clairement. J’ai toujours dit que je me rallierais au choix des membres », a réagi M. Rochon.

Ayant félicité M. Lisée le soir du scrutin, M. Rochon affirme qu’il fera un très bon chef de l’opposition officielle jusqu’aux prochaines élections où déloger les libéraux demeure leur principal cheval de bataille.

« Il a la culture, de l’expérience politique, une vivacité d’esprit et des talents de débatteur. Ce sera un véritable chef. Je vais lui parler plus longuement demain soir (12 octobre) lors d’une rencontre. On va tous former avec M. Lisée une solide et grande équipe », a-t-il souligné.

De son côté, l’ancien représentant de Richelieu à l’Assemblée nationale, Sylvain Simard, avait appuyé M. Lisée il y a quelques semaines.

« C’est une bonne nouvelle pour le PQ, mais aussi pour le Québec. C’est un homme d’envergure. Il apportera des changements parce qu’il a osé dire les choses telles qu’elles étaient. Il s’est engagé à ne pas tenir de référendum dans le prochain mandat. Il pourra préparer le PQ à son objectif, soit de déloger le Parti libéral », a-t-il expliqué.

Une leçon est à tirer de cette campagne pense-t-il. « Il a fait face aux électeurs. Il a démontré que tout n’est jamais gagné ou perdu d’avance. »

À lire aussi:

L’ancien député Sylvain Simard appuie Lisée

image