25 septembre 2017
Sur quel projet vous pencherez-vous dès le lendemain de l’élection?
Par: Deux Rives
La course à la mairie est officielement lancée | Gilles Bill Marcotte

La course à la mairie est officielement lancée | Gilles Bill Marcotte

Maintenant que les élections sont officiellement lancées, on connaît trois candidats qui se livreront bataille dans l’obtention du titre de maire de Sorel-Tracy, soit Serge Péloquin, Marcel Robert et Réjean Dauplaise. Chaque semaine, les candidats répondront à une question du journal Les 2 Rives. Voici les réponses de cette semaine.

Marcel Robert préparera son plan d’attaque

L’ancien directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy, Marcel Robert, croit que l’étape la plus importante est de concerter le milieu pour préparer un plan stratégique.
« On ne va pas en politique pour faire passer deux ou trois projets. On y va pour développer des objectifs qui seront cohérents avec l’ensemble de nos actions. Il y a eu un problème de concertation avec le milieu, on va commencer par l’augmenter en allant rencontrer les gens », mentionne-t-il.
Il y aura certains projets que le candidat va soutenir, assure-t-il, mais il pense que le futur maire ne pourra pas se lancer à gauche et à droite sans vision pour les huit, voire les dix prochaines années.
« Il se faut se demander comment on voit notre développement et quelles actions on peut réaliser pour y arriver. On veut que tout le monde y trouve son compte. Plus on aura de monde favorable, plus on aura de la participation à notre plan d’action », conclut-il. (J.L.)

Serge Péloquin misera sur le complexe portuaire de Sorel-Tracy
Le maire sortant Serge Péloquin croit que le projet le plus important pour la municipalité est celui déjà amorcé, soit l’acquisition des terrains de 7 millions de pieds carrés pour l’implantation d’un complexe portuaire sur l’ancien site de la centrale thermique.
« Nos acquisitions envoient un message fort aux gens avec qui on a des discussions préliminaires pour qu’éventuellement ils viennent s’implanter ici. Il faut donc démontrer à quel point on va de l’avant, que les engagements qu’on a dits, on les fait », soutient-il.
Selon lui, il faut mettre ce projet estimé à 57 M$ de l’avant rapidement. Le chantier est en train de se préparer, mentionne-t-il et la Ville va terminer l’acquisition des derniers terrains à la fin de 2017 ou début 2018.
« Quand on va avoir terminé les acquisitions, on va y aller avec les investissements et nos partenaires vont dire : OK, vous êtes sérieux, on va embarquer dans les démarches pour que cela avance », est certain M. Péloquin. (J.L.)

Le prolongement de la passerelle au parc Regard-sur-le-Fleuve au sommet des priorités de Réjean Dauplaise
L’ex-maire Réjean Dauplaise ne compte pas faire la même erreur deux fois en mettant de côté son projet de prolongement de la passerelle au parc Regard-sur-le-Fleuve. Il s’agit du projet qui lui importe le plus. Il s’agit d’un projet qu’il affectionne depuis de nombreuses années.
« La dernière fois, je me suis fait un peu avoir. Il y avait des urgences à réaliser comme la rénovation de l’ancienne mairie de Tracy ou encore la construction de la caserne de pompiers. Cette fois-ci, je vais tout faire pour défendre mon projet », assure-t-il.
Des maquettes et des plans ont été réalisés lorsqu’il était maire entre 2009 et 2013. Il compte les utiliser. L’une des premières choses qu’il devra faire est de soumettre le projet au conseil de ville et d’entamer des discussions avec le ministère de l’Environnement pour faire approuver les plans.
Le projet consiste à prolonger la passerelle entre le parc et la Marina de Saurel. (S.-E.C.)

image