12 février 2019
Près de 120 000 $ de profits en 2018
Statera veut doubler son nombre de visiteurs cet été
Par: Julie Lambert

Les enfants seront priorisés lorsque viendra le temps de déterminer les nouveaux prix de Statera en 2019. Photo Hé! Photographes

Après une première saison moins achalandée que prévu, Statera compte sur plusieurs nouveautés afin d’améliorer l’attraction touristique cet été dans le but d’atteindre son objectif de 20 000 visiteurs payants en 2019, soit le double de l’an dernier.

L’organisme a terminé son année financière le 31 décembre avec un surplus de 120 000 $. Les résultats sont encourageants, selon la vice-présidente du conseil d’administration du Regroupement indépendant pour la relance économique de Sorel-Tracy (RIRÉRST), Nathalie LeMay.

« Ce résultat est en grande partie dû à la campagne de financement que nous avions prévue. On savait que la première année en serait plus une de démarrage. On aurait aimé un peu plus de gens, mais on est dans nos budgets. Nous visions environ 20 000 visiteurs, mais on a opéré beaucoup moins longtemps que prévu, soit 10 semaines. L’an prochain, c’est ce que nous aimerions atteindre et on pense que c’est possible. Nous avons encore beaucoup de travail à faire pour y arriver », assure-t-elle.

Les bouchées doubles

La direction générale comptait sur un montant de 2 275 000 $ provenant des dons d’entreprises privées de la région afin d’équilibrer son budget, mais aussi procéder à des achats d’équipements imprévus au départ. Lors de la dernière saison, plusieurs éléments ont été soulevés et chacun d’entre eux a été analysé par la direction.

« La première année, on travaille avec des hypothèses. Maintenant, on conduit avec les yeux ouverts et on a des données. On sait plus comment nos clientèles se comportent, ce qu’elles préfèrent et ce qu’elles aiment moins. On peut donc adapter et optimiser ce que nous avons pour une expérience client plus intéressante », souligne le directeur aux ventes et au marketing, Nicolas Dallaire.

À l’été 2019, de nombreux changements attendent les visiteurs, dont l’ajout d’une nouvelle expérience lumineuse grâce à un don de Richardson International. La navette sera abandonnée pour le stationnement près des Années Folles. Les activités seront aussi vendues séparément. Les prix ont été ajustés à la baisse, en moyenne de 10 %.

Les plus grandes baisses de prix touchent les enfants et la croisière. Les horaires de celle-ci ont également été améliorés. Il y aura des départs une fois par jour pendant cinq jours par semaine, comparativement à l’an dernier où elle n’était en fonction que trois jours par semaine à raison de deux départs par jour. De la mi-juillet à la mi-août, les vendredis et samedis, une croisière au coucher de soleil a été ajoutée.

« Nous voulons doubler nos chiffres de l’an dernier. La famille devient vraiment une clientèle cible pour nous et les groupes également. Les trois volets de l’expérience sont touchés. Par exemple, dans le parcours, on diminue la hauteur des interactions et on offrira une lampe de poche aux enfants qui permet d’aller chasser les insectes. On a aussi mis en place un comité pour l’amélioration du dôme. On analyse actuellement les alternatives, comme la location de film ou l’amélioration du film actuel », mentionne Nicolas Dallaire.

De l’animation est aussi prévue davantage sur le quai en collaboration avec divers partenaires, souligne la directrice des communications de Statera, Kimmaly Paul-Hus. Des bénévoles et des personnes de l’organisation seront sur le terrain pour parler aux visiteurs. Ces derniers seront présents également dans les différents événements de la région.

« On souhaite participer à l’animation d’un site qu’on occupe qui est un espace citoyen avant tout. Cette année, au niveau des communications, on vise surtout à ce que les citoyens connaissent encore plus Statera et aussi le lieu où l’attraction se trouve. On veut avoir par exemple des jeux en libre-service pour les gens. C’est vraiment pour eux que le projet a été fait, pour la fierté citoyenne. On mise beaucoup là-dessus et le bouche-à-oreille, c’est notre meilleure publicité », conclut-elle.

L’expérience Statera débutera sa prochaine saison le 6 juin prochain.

Statera 2018 en quelques chiffres

– 11 500 visiteurs, dont 1500 lors de la période de rodage. 70 % provenaient de l’extérieur, 23 % étaient des familles et 17 % étaient des groupes.

– Projet total de 10 M$, dont une somme de 2,2 M$ est subventionnée par le gouvernement provincial à la hauteur de 220 000$ par année pendant 10 ans : 4,9 M$ du gouvernement fédéral pour la mise à niveau du quai no 2, 1 M$ pour l’aménagement paysager du quai no 2, 900 000$ du RIRÉRST pour l’aménagement de la bâtisse et 2,6 M$ investis pour la conception de l’expérience immersive.

image