15 juin 2021
Après une année d’inactivité
Statera misera sur une programmation diversifiée en 2021
Par: Alexandre Brouillard

L’équipe de Statera se dit fin prête pour la nouvelle saison d ’activités après une année d’absence en raison de la pandémie. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Quatre films seront présentés sous le dôme nouvellement couvert d’une toile plus opaque. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Après une année de pause en raison de la pandémie, Statera rouvrira ses portes au public le 17 juin prochain avec une programmation revue et corrigée. Passeports attraits, diversification des films sous le dôme et nouvelles activités seront de l’avant afin d’attirer les gens d’ici et de l’extérieur.

Publicité
Activer le son

Selon Pierre Mandeville, président du conseil d’administration du Regroupement indépendant pour la relance économique de la région de Sorel-Tracy (RIRÉRST), qui chapeaute entre autres Statera, plusieurs décisions clés ont été prises cet hiver. « Malgré un budget assez serré, nous promettons un produit de qualité à des coûts raisonnables », assure-t-il.

Dans le dôme situé en bordure du fleuve Saint-Laurent, les visiteurs pourront visionner quatre nouveaux films projetés en 360º, de 11 h à 21 h, grâce à l’installation d’une nouvelle toile de projection intérieure opaque : La nature qui nous entoure, Les monstres de la mer : une aventure préhistorique produit par National Geographic, Statera : l’homme de la nature qui est le film de Sorel-Tracy complètement revisité et René Derouin : territoires des Amériques présenté en primeur au Canada.

« Le dôme devient un vrai cinéma qui présentera des aspects de la vie qui nous entoure. C’était important pour Statera de faire comprendre aux jeunes l’importance de notre nature », souligne Thierry Migeon, directeur général de Statera.

À l’intérieur du dôme, il sera également possible de faire du yoga immersif, une toute nouvelle activité au Québec. Les participants embarqueront dans un voyage multisensoriel qui mixera projection 360º et musique. Les séances seront accessibles à tous et il y aura des séances parent-enfant.

De plus, deux nouvelles croisières guidées d’une durée de 1 h 30 feront leur arrivée, soit la Croisière matinale sur le Richelieu pour un nouveau regard sur cette rivière façonnée par l’histoire de la région et la Croisière à l’île Ronde de style 5 à 7 pour une sortie dépaysante dans une ambiance décontractée.

« Elles s’ajoutent à la très populaire et exotique Croisière des îles (2 h 30) au cœur des 103 îles de Sorel, un joyau naturel exceptionnel », peut-on lire dans un communiqué de Statera.

Finalement, le parcours interactif intérieur sera de retour avec une capacité réduite. Munis d’une lanterne intelligente, les visiteurs pourront s’enfoncer dans l’obscurité et voir les décors environnants s’illuminer à mesure qu’ils accomplissent la quête qui leur a été confiée.

Des rabais et partenariats

Alors que les tarifs du parcours interactif intérieur et des films dans le dôme ont été révisés à la baisse, 13 passeports attraits de Statera sont en vente à 40 % de rabais. Ils donnent accès à plusieurs activités à Sorel-Tracy, en Montérégie, dans le Centre-du-Québec et à Montréal.

« Il y en a pour tous les goûts : croisières, découvertes culturelles, sorties en nature, yoga immersif, planche à pagaie, spa, kayak, golf, activités familiales et beaucoup plus. Pour ce faire, des alliances ont été développées avec plusieurs partenaires incluant le Parc Safari, l’Hôtel de la Rive – O Spa Nordique, le Village québécois d’antan, Passion Planches, D’Arbre en Arbre Drummondville, Chouette à voir!, StrØm Spa nordique Mont-Saint-Hilaire, le Théâtre de la dame de coeur et plus encore », lit-on dans le communiqué.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, se dit très fier du travail réalisé par l’équipe de Statera lors des derniers mois. « Plusieurs aspects de la programmation sont audacieux, mais je crois que Statera est sur une très bonne lancée », a-t-il mentionné en conférence de presse.

« Avec toutes ces activités, nous souhaitons que les Sorelois et les visiteurs se rendent sur le quai Catherine-Legardeur et le redécouvrent », conclut Pierre Mandeville.

Pour plus d’information : https://stateraexperience.com/

image