4 juin 2019
La Chute de l'intimidation
Un Sorelois tournera un deuxième film dans la région
Par: Raphaëlle Ritchot

Le réalisateur Mathieu Parenteau-Vallée s'est inspiré de l'intimidation qu'il a vécue dans sa jeunesse pour ce projet de film. Il pose ici avec l'acteur Mario Junior Lemire. Photo Raphaëlle Ritchot | Les 2 Rives ©

Le tournage du film La Chute de l’intimidation débutera le 7 juin à Sorel-Tracy. Ce moyen-métrage autofinancé, qui abordera notamment l’intimidation et le suicide, sera co-réalisé par Mathieu Parenteau-Vallée et Stéphane Benoit.

Même s’il n’a pas étudié en cinéma, M. Parenteau-Vallée a toujours eu la piqûre pour le milieu cinématographique. Dès ses 15 ans, il a commencé à fréquenter les plateaux de tournage en faisant des cascades ou de la figuration.

« À chaque plateau, j’observais comment ils plaçaient l’éclairage, comment ils filmaient et ça m’a vraiment donné le goût de faire de la vidéo », explique-t-il.

C’est le jeune acteur Thomas Watier qui campera le rôle principal, alors que Mario Junior Lemire, dont le corps a été brulé à 80 % alors qu’il n’était qu’un bébé, jouera un rôle secondaire, en plus d’être assistant-réalisateur.

« On veut lancer comme message aux jeunes qu’il y a des solutions à l’intimidation. Que vous en soyez victime ou que vous soyez intimidateur, il y a d’autres façons de vivre », souligne l’acteur Mario Junior Lemire.

Le tournage aura donc lieu sur le pont Turcotte, au Centre communautaire Desranleau ainsi qu’à quelques endroits à Montréal.

Le coréalisateur espère tourner pendant environ un mois et pouvoir rapidement présenter son film en avant-première à Sorel-Tracy.

« Je ne veux pas prendre un an pour faire le montage, ça va aller vite. Je veux que le film joue en salle et je veux courir les festivals », s’exclame-t-il, optimiste.

image