9 juin 2020
Les échos du conseil municipal de la Ville de Sorel-Tracy du 1er juin
Sorel-Tracy veut piger dans un fonds dédié à la ruralité
Par: Sébastien Lacroix
Le conseil municipal du mois de juin s’est tenu à huis clos et en mode distanciation.
Photo YouTube – Ville de Sorel-Tracy

Le conseil municipal du mois de juin s’est tenu à huis clos et en mode distanciation. Photo YouTube – Ville de Sorel-Tracy

Une demande a été placée à la MRC de Pierre-De Saurel afin de réviser la structure actuelle du Fonds régions ruralité (FRR) afin les deux villes urbaines (Sorel-Tracy et Saint-Joseph-de-Sorel) puissent en bénéficier.

Publicité
Activer le son

Actuellement, ce fonds est doté d’un montant de 239 728 $. De l’argent qui peut soit être distribué dans le volet régional, qui sert aux 12 municipalités, ou dans le volet ruralité, pour des projets locaux à réaliser dans l’une des 10 municipalités rurales de la MRC.

Comme les orientations du FRR visent par exemple à attirer de nouvelles familles, contrer l’exode des jeunes, diversifier et pérenniser l’économie, favoriser l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre, la mobilité et le développement du transport, revitaliser et embellir le milieu, développer des activités touristiques et culturelles, bonifier l’offre en loisirs ou développer le secteur résidentiel, le conseil est d’avis que le FRR devrait être étendu aux deux villes urbaines.

Les élus souhaitent donc revoir les critères pour son application en tenant compte du ratio de vitalité économique et de la population.

La demande a été portée à l’ordre du jour de la dernière séance de travail de la MRC de Pierre-De Saurel afin que les maires puissent en faire le débat avant de prendre position lors de la prochaine assemblée publique, nous a fait savoir le préfet Gilles Salvas.

Le FRR avait d’ailleurs fait l’objet d’un accrochage entre la ville-centre et la région, lors du dernier conseil des maires, le 13 mai. Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, avait évoqué ce débat lorsqu’il a été question d’aller de l’avant avec les plans et devis du futur tunnel sous la route 132 pour le prolongement de la piste cyclable La Sauvagine vers Saint-Robert. Les sommes ont finalement été puisées dans le Fonds d’aide au rayonnement des régions (FARR), comme prévu.

Plus de 200 000 $ en travaux

Une dalle de béton devant servir de plateau multifonctionnel sera construite dans la cour de l’école Laplume, sur la rue Cardin. Un projet qui coûtera d’ailleurs un peu plus de 100 000 $ de moins prévu.

Les premières estimations s’étaient en effet élevées à 251 875 $, mais le contrat a finalement été accordé à Danis Construction pour la somme de 138 600 $. Une provision de 13 860 $, représentant 10 % de la valeur du contrat, a également été autorisée pour les imprévus. Ce qui porte le montant maximal autorisé à 152 460 $.

Un imprévu a d’ailleurs engendré des coûts excédentaires pour les travaux de réfection de la toiture du centre récréatif pour aînés Au Fil des Ans, sur la rue Courchesne. Lors d’une inspection, de la pourriture et des dommages plus importants ont été découverts sur le toit qui coulait depuis un certain temps.

Des travaux supplémentaires dont les coûts sont estimés à 81 674 $ devront être réalisés. Comme le contrat de 314 024 $ avait été doté d’une provision de 10 % ou de 31 402 $ pour les imprévus, le conseil a autorisé le versement d’un somme pouvant aller jusqu’à 53 000 $. Cette dépense sera financée à même un emprunt au fonds de roulement remboursable en dix versements annuels à compter de 2021.

image