8 janvier 2019
Mise à jour de sa politique de gestion de contrats
Sorel-Tracy mise sur les entreprises de la région
Par: Julie Lambert

Les entreprises de Sorel-Tracy pourraient obtenir des contrats municipaux gr√Ęce √† une nouvelle politique favorisant l'achat local. Photo gracieuset√©

La Ville de Sorel-Tracy a proc√©d√© √† une grande refonte de sa politique contractuelle dans la derni√®re ann√©e afin de r√©pondre aux normes gouvernementales, mais aussi miser sur l’√©conomie locale. Elle tentera de rejoindre les entrepreneurs de la r√©gion en menant des actions en 2019.

Publicité
Activer le son

√Ä lire aussi: –¬†Les municipalit√©s s‚Äôorganisent pour aider les entreprises de la r√©gion

En septembre, la Ville de Sorel-Tracy a adopt√© cette politique qui √©tablit la fa√ßon d’octroyer ses contrats de 100¬†000¬†$ et moins. Les gestionnaires peuvent d√©sormais faire directement un achat, sans demande de prix, pour les contrats de z√©ro √† 1000¬†$ tandis que pour ceux s’√©levant de 1000¬†$ √† 25¬†000¬†$, ils doivent contacter au minimum trois fournisseurs, dont deux locaux et un √† l’externe, afin de comparer le march√© local avec celui de l’ext√©rieur.

¬ę¬†Plusieurs fournisseurs locaux n’√©taient pas inscrits dans notre banque. Auparavant, chacun des chefs de service faisait des demandes de prix aupr√®s des fournisseurs qu’ils connaissaient. Maintenant ils pourront consulter notre banque et si nous avons plus que trois fournisseurs localement, on va aussi envoyer la demande √† tous ceux qui y sont inscrits. Comme √ßa, on vient de d√©mocratiser les appels d’offres et tout le monde est directement concern√© et contact√©¬†¬Ľ, explique le maire de Sorel-Tracy, Serge P√©loquin.

Une mise à jour nécessaire

Une mise √† jour de la liste de fournisseurs a √©t√© r√©alis√©e. En date du 12 d√©cembre, on retrouvait 825 fournisseurs inscrits dans la banque sur un total de 1¬†050 en 2017. ¬ę¬†Cela nous a permis d’identifier lesquels √©taient locaux, de la MRC de Pierre-De Saurel ou de la Mont√©r√©gie. On a 80¬†% de ces fournisseurs qui se sont inscrits √† ce jour sur notre liste, dont 200 de Sorel-Tracy¬†¬Ľ, d√©crit le chef de la division approvisionnement √† la Ville de Sorel-Tracy, Chan-Hoa Ly.

Dans cette politique, l’achat local est √©galement prioris√© pour les contrats de 1000¬†$ √† 25¬†000¬†$, ajoute-t-il. Les gestionnaires ont l’obligation, √† prix √©gal, d’octroyer le contrat √† une entreprise locale, mais aussi d’en choisir un de la r√©gion m√™me si son prix est jusqu’√† 10¬†% plus cher.

Le contrat ne sera toutefois pas octroy√© d’office √† une entreprise locale, soutient Chan-Hoa Ly. Les gestionnaires auront √† expliquer leur choix et √† √©valuer plusieurs crit√®res, dont le rapport qualit√©-prix, la qualit√© du service, la proximit√© ou les impacts √©cologiques.

¬ę¬†On a toujours comme principe d’encourager le local, mais pas au d√©triment de la masse. En bon p√®re de famille, il faut se demander si on est pr√™t √† d√©bourser jusqu’√† 2500¬†$ de plus parce que le fournisseur est local. Il faut d√©terminer si cela en vaut la peine¬†¬Ľ, souligne le chef de division.

Les entreprises locales sollicitées

Une d√©marche de la ville-centre aupr√®s des entreprises de la r√©gion sera effectu√©e via la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST) au d√©but du mois de janvier afin de faire conna√ģtre les nouvelles proc√©dures de la Ville et aussi compl√©ter sa liste de fournisseurs.

¬ę¬†On veut se rapprocher de notre communaut√©. Il faut que la Ville fasse des efforts et mette en place des m√©canismes. On fera cette rencontre dans le but de communiquer davantage nos fa√ßons de fonctionner, nos r√®gles et nos processus d’appels d’offres publics¬†¬Ľ, dit M. Ly.

Le directeur g√©n√©ral de la CCIST, Sylvain Dupuis, s’est r√©joui de cette d√©marche de la Ville de Sorel-Tracy. Selon lui, cette politique sera tr√®s b√©n√©fique pour ses membres, mais aussi l’√©conomie locale.

¬ę¬†Cela favorise l’achat local et aide nos commer√ßants. On ne se le cachera pas, la Ville est une grand donneuse d’ouvrage. Cela va au moins donner le go√Ľt aux gens de d√©poser une soumission, ce qu’ils ne faisaient peut-√™tre pas avant. Cela provoquera de belles opportunit√©s d’affaires pour nos entreprises. La Ville et la Chambre ne savent pas tout ce qui se fait dans la r√©gion, alors d’√©largir la liste de fournisseurs permettra de conna√ģtre davantage ce qui se trouve ou s’est d√©velopp√© sur notre territoire¬†¬Ľ, conclut Sylvain Dupuis.

image