18 janvier 2017
Sorel-Tracy exclue d’un regroupement de HLM
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le nouvel organisme regroupera 484 logements. | Photo: TC Média - Archives

Le nouvel organisme regroupera 484 logements. | Photo: TC Média - Archives

L’Office municipal d’habitation (OMH) de Sorel-Tracy ne digère pas la décision de neuf municipalités de la MRC De Pierre-De Saurel de se regrouper, sans elle, pour opérer les 109 logements dont elles disposent.

:L’OMH de Sorel-Tracy, qui regroupe 375 logements, a fait tous les efforts pour que ce regroupement se fasse, dit son président Michel Berthiaume.

Il a déposé un projet qui prévoyait la gestion des ressources humaines et la compensation financière à verser à ceux qui se retireraient, dit-il.

« On avait prévu la formation d’un comité de sélection pour attribuer les logements, la protection des emplois actuels et la composition du c.a. Chaque OMH a reçu cette offre par lettre enregistrée », dit-il.

Il a été d’autant surpris de cette décision que ce sont MM. Denis Marion (OMH de Massueville), Denis Rajotte (OMH de Sainte-Anne-de-Sorel) et Gilles Salvas (OMH de Saint-Robert) qui s’opposaient à ce regroupement avec Sorel-Tracy, a-t-il poursuivi. « Pourtant, les unions municipales sont d’accord avec ce regroupement même si la MRC a décidé de ne pas le prendre à sa charge. »

Un autre point de vue

Le maire de Saint-Robert, Gilles Salvas a tenu à s’expliquer. La Société d’habitation du Québec (SHQ) souhaite des regroupements de 100 logements et plus. En regroupant les municipalités rurales avec Saint-Joseph-de-Sorel, il en compte 109. Tous des bâtiments de 15 logements ou moins.

« On veut garder notre proximité avec nos citoyens. On demeure égaux dans l’administration. On est habitués à gérer des bâtiments de même importance. Notre poids aurait diminué si nous avions formé un OMH avec Sorel-Tracy, n’ayant que 109 logements sur 500! Autrement, on garde notre autonomie. »

La décision des neuf a été unanime, poursuit M. Salvas. Elle sera officialisée en février prochain. Et sera gérée dans un esprit régional, promet-il.

Quant à la MRC, elle avait refusé, en janvier dernier, une délégation de compétence en la matière impliquant un nouveau partage des charges. Elle a préféré laisser chaque municipalité faire ses choix.

Tentative d’influence

En assemblée publique à Sorel-Tracy, le 16 janvier, le conseiller Yvon Bibeau, aussi membre du c.a. de l’OMH sorelois, a invité les c.a. des OMH à revenir sur leur décision.

« On a développé une expertise et un professionnalisme qui profitera à tous. Cela permettra aussi à des gens qui veulent habiter la ville d’accéder à un logement en ville. Dans leur OMH, où sera le centre? N’est-ce pas la ville-centre qui est celui de la région? », a-t-il conclu en rappelant qu’il suffit qu’une seule municipalité change d’idée pour que la démarche soit à reprendre.

image