10 décembre 2019
Le Gib Fest derrière l’organisation de l’événement
Sorel-Tracy accueillera des régates du 14 au 16 août 2020
Par: Jean-Philippe Morin

La catégorie la plus spectaculaire est la Grand Prix, alors que des vitesses de pointe de 225 km/h sont atteintes avec ces bateaux ayant des moteurs de 468 pouces cubes surcompressés qui peuvent développer près de 1300 forces. Photo Pierre Langevin/Journal Le Saint-François

Sorel-Tracy deviendra, du 14 au 16 août 2020, la quatrième ville du Québec à accueillir des régates. Selon ce que le journal Les 2 Rives a appris, cette course de bateaux fort populaire, qui se déroulera au quai Catherine-Legardeur, pourrait apporter des retombées économiques d’environ 2 M$ à la région.

Publicité
Activer le son

« L’équipe du Gib Fest voulait offrir un cadeau de Noël aux gens de la région. On s’enligne pour faire quelque chose de très gros afin de rallier la population autour d’un événement rassembleur », commente le président du Gib Fest, Jean-Pierre Groulx.

La Ville de Sorel-Tracy devrait adopter sous peu, dans une prochaine séance du conseil municipal, la tenue de l’événement. Une réunion administrative à ce sujet se tenait le 9 décembre, en soirée, pour en discuter.

Rayonnement international

Le Gib Fest estime à 2 M$ les retombées économiques, soit à mi-chemin entre la course à Saint-Félicien (1 M$) et celle de Beauharnois (3 M$). Impossible toutefois de se comparer à Valleyfield, qui en fait un happening pendant une semaine. Selon le scénario pessimiste, 4000 personnes se procureraient une admission pour le week-end, alors que le scénario optimiste en prévoit 6000.

Les organisateurs comptent beaucoup sur le fait que ces régates seront les seules accessibles par la voie maritime pour les plaisanciers. Le lac Saint-François (pour les régates de Valleyfield et Beauharnois) n’est accessible qu’en voiture ou par plusieurs écluses, tandis qu’à Sorel-Tracy, des gens de Trois-Rivières, Québec, Montréal (via le fleuve) ou même Saint-Jean-sur-Richelieu (via la rivière Richelieu) pourraient s’y rendre en bateau.

L’organisation a obtenu l’appui de la Garde côtière canadienne, du Service de protection et d’intervention d’urgence de Sorel-Tracy, du Service des loisirs de la Ville de Sorel-Tracy et de la Marina de Saurel. Quant à la Sûreté du Québec, elle s’assurera de la sécurité des plaisanciers qui navigueront sur le fleuve.

Des quais flottants seront installés sur le fleuve Saint-Laurent afin que les spectateurs voient l’action de près. Des estrades seront installées tout le long du quai Catherine-Legardeur. Les puits de ravitaillement des pilotes seront situés à côté de la plage urbaine du quai.

Déroulement

L’ouverture officielle est prévue le vendredi 14 août, à 19 h. Un spectacle musical prendra place de 21 h à 23 h au quai Catherine-Legardeur.

Le samedi 15 août marquera le début des courses à 10 h. Vers 19 h, les courses se termineront, puis un autre spectacle aura lieu vers 21 h jusqu’à 23 h.

Le dimanche 16 août, les dernières courses auront lieu de 10 h à 19 h, puis la cérémonie de clôture se déroulera vers 20 h.

Les courses

En tout, 64 bateaux de la Ligue de Régates d’Hydroplanes (HRL) seront en compétition sur le fleuve Saint-Laurent. Si l’on compte une dizaine de membres par équipe, ce sont environ 650 personnes de l’extérieur qui seront dans la région lors de ce week-end.

La HRL a pour mission de développer, organiser et présenter des courses d’hydroplanes. Les cinq classes sont 2.5 litres (max 150 km/h), Formule 2500 (max 165 km/h), Jersey Speed Skiff (max 115 km/h), Hydro 350 (max 185 km/h) et Grand Prix (max 225 km/h).

Une course dure en moyenne 13 minutes, allant du tour d’essai jusqu’au retour aux puits. Les parcours ovales sont d’une longueur d’un mille et les pilotes doivent compléter cinq tours de pistes (sauf les classes Grand Prix et Jersey Speed Skiff avec quatre tours). Une course inclut en moyenne sept bateaux et chaque embarcation prend part à la compétition en moyenne deux fois par jour.

image