1 mars 2018
Élections provinciales
Sophie Pagé Sabourin se lance dans la course sous les couleurs de Québec solidaire
Par: Sarah-Eve Charland

Sophie Pagé-Sabourin sera candidate aux élections provinciales. (Photo : Gracieuseté)

Sophie Pagé-Sabourin, âgée de 22 ans, représentera Québec solidaire dans la circonscription de Richelieu à l’élection provinciale du 1er octobre.

Son investiture s’est déroulée le 28 février au Biophare en présence d’une vingtaine de partisans. Elle était l’attachée de presse de Marie-Ève Mathieu, qui était candidate aux élections de 2014. Lorsque cette dernière a affirmé ne pas vouloir se présenter à nouveau, il allait de soi pour Mme Pagé-Sabourin de se lancer dans la course.

« Les valeurs de Québec solidaire me rejoignent. C’est le seul parti qui propose des projets de société pour un Québec meilleur. C’est aussi le dernier parti vraiment indépendantiste », mentionne-t-elle.

Parmi les propositions de Québec solidaire, elle est séduite par l’idée d’assurer la gratuité des Centres de la petite enfance (CPE) jusqu’à l’université. Elle défend également le principe d’achat local tout en encourageant le développement des Petites et moyennes entreprises (PME).

L’éducation seral’un des principaux enjeux dans Richelieu, croit-elle. « Ce sera un point crucial des élections. Québec solidaire est le parti qui a le programme le plus défini dans ce domaine. Les écoles s’appauvrissent en ce moment. On parle aussi d’exode vers le milieu privé. Il faut travailler avant tout sur la valorisation du métier d’enseignant. »

Elle ne craint pas se retrouver dans l’ombre des autres partis du Parti québécois, qui remporte les élections dans le comté depuis de nombreuses années.

« Les gens votent pour le Parti québécois par habitude sans connaître Québec solidaire. Quand je parle des idées du parti, les gens sont ouverts. Il faut juste promouvoir le programme et les gens vont y adhérer », soutient-elle.

La formation politique a annoncé en début de semaine que la députée Manon Massé participera au débat des chefs et sera l’aspirante première ministre. Selon Mme Pagé-Sabourin, la décision devra être entérinée en mai par l’ensemble des membres, mais elle croit que ce sera une formalité.

La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a réagi à l’investiture de la candidate. « La candidature de Sophie est rafraîchissante. Cette jeune femme représente la relève dans ce qu’il y a de mieux: allumée, engagée et bien au fait des enjeux du Québec de demain, dont l’importance de concrétiser la lutte contre les changements climatiques. Je suis fière de pouvoir compter sur Sophie pour nous représenter dans Richelieu en 2018 », a-t-elle déclaré.

Sophie Pagé-Sabourin étudie présentement dans un baccalauréat en politique autochtone. Elle compte poursuivre à la maîtrise en élaborant une thèse sur les enjeux autochtones.

Jean-Bernard Émond a déjà été annoncé comme le candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ). Quant au député péquiste Sylvain Rochon, il sera investi et confirmé comme candidat du Parti québécois, en présence du chef Jean-François Lisée, le 4 mars prochain, au Centre Desranleau. Quant aux libéraux, ils ne se sont toujours pas manifestés.

image