23 décembre 2020
Six cents cartes de vœux rédigées pour les aînés de la région
Par: Alexandre Brouillard

Michael et Lydie Brugger ainsi que les membres de l’Église le Phare ont rédigé 600 cartes de vœux à l’attention de résidents de la région soreloise. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Avec les éclosions qui sont survenues dans différentes résidences de la région soreloise lors des dernières semaines, les membres de l’Église le Phare ont eu à coeur de rédiger à la main des cartes de vœux pour rappeler aux aînés de la région qu’ils ne sont pas seuls durant ces moments plus difficiles.

Publicité
Activer le son

« Avec les cas de COVID-19 qui se multipliaient dans la région et surtout après avoir pris connaissance de la situation aux Jardins de Ramezay, on s’est dit que plusieurs aînés allaient vivre des moments difficiles et de solitude durant le temps des fêtes. On voulait donc les rejoindre même s’ils ne peuvent pas voir leurs proches. Alors, ils pourront au moins recevoir un peu d’amour par l’entremise de nos cartes écrites à la main par certains de nos membres », explique l’assistante du pasteur, Lydie Brugger.

Ce seront donc les résidents des Jardins de Ramezay, des Marquis de Tracy, de la Résidence Sorel-Tracy, de la Résidence du Carré Royal, de la Villa des Sages et du Centre d’hébergement Élisabeth-Lafrance qui recevront les cartes de vœux écrites à la main par 30 membres de l’Église le Phare.

Tous les établissements contactés ont très bien accueilli la proposition des membres de l’église. « Le personnel des résidences nous a exprimé que notre initiative répondait à un réel besoin. C’est de cette façon que nous nous sommes retrouvés à rédiger 600 cartes de vœux dimanche dernier [13 décembre] », mentionne Lydie Brugger.

Lors des prochains jours, toutes les cartes seront livrées aux six établissements par certains membres de l’Église le Phare. « Les cartes seront placées en quarantaine, pandémie exige. Par la suite, ce sera le personnel de chaque résidence qui remettra les cartes de vœux aux résidents », précise Lydie Brugger.

Une église près de la communauté

Fondée en 1970, l’Église le Phare multiplie les actions de générosité dans la région. Tous les membres de l’église travaillent à servir la communauté par des actions sociales et communautaires, ainsi qu’en partageant le message de la Bible de manière accessible et pertinente.

« Notre mission est assez large.Actuellement, nous offrons beaucoup de soutien spirituel aux gens. Nous sommes une église avant tout, mais nous essayons d’avoir des causes sociales, communautaires et même humanitaires », précise le pasteur de l’église, Michael Brugger.

« Il y a deux ans, nous nous étions rendus dans des résidences pour interpréter des chants de Noël. Nous essayons de poser des gestes d’amour et d’entraide le plus souvent possible. C’est le rôle de l’église. Par exemple, nous avions déjà participé à une friperie. Cet événement nous avait permis de récolter plus de 4000 $ pour Leucan », précise Lydie Brugger.

« Sans oublier que la semaine passée, nous avons fabriqué 225 masques qui ont été distribués aux Promenades de Sorel durant la journée porte ouverte pour les artisans de la région », ajoute Michael Brugger.

Le pasteur conclut en soulignant que l’Église le Phare essaie d’être une église actuelle pour les gens d’aujourd’hui et accessible à tous. « Dans notre mouvement d’église, c’est un message cru s’il ne se met pas en pratique ».

image