13 mars 2017
Saint-Joseph transformera le terrain de l’église en parc urbain
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le terrain de l’église de Saint-Joseph est toujours vacant depuis la démolition de cette dernière. | Photo: TC Média = Louise Grégoire-Racicot

Le terrain de l’église de Saint-Joseph est toujours vacant depuis la démolition de cette dernière. | Photo: TC Média = Louise Grégoire-Racicot

Saint-Joseph-de-Sorel injectera quelque 400 000$ pour aménager un espace vert et multifonctionnel sur le terrain acheté de la fabrique de l’église, en 2013, au prix de 330 000$.

Le conseil a ainsi renoncé à son premier projet qui était d’y implanter un centre multifonctionnel. Ce dernier projet résultait d’un désir des citoyens, consultés en 2011 sur l’avenir de ce terrain.

Le projet actuel consiste en l’installation de mobilier urbain, de sentiers de marche, de bacs de jardinage sur pied, d’un espace pour pique-niquer, d’un mobilier pour faire des exercices, le tout parsemé de plantations et d’arbres. « Cela sera un espace vert et convivial qui contribuera à la revitalisation et à l’embellissement de ce secteur », explique le maire.

Les travaux d’implantation du parc devraient être terminés à l’été.

La Ville assumera les coûts

La Ville devra assumer seule le coût de ces travaux, a dit le maire Olivar Gravel.

Le conseil estime, d’après les premières esquisses déposées par l’architecte Daniel Cournoyer, réaliser ce projet pour 400 000$. Il obtiendra ce montant par règlement d’emprunt, précise M. Gravel. Mais il pourrait aussi choisir de puiser la totalité de la somme ou une partie dans ses surplus accumulés. « Aucune décision n’est encore prise dans un sens ou dans l’autre », ajoute M. Gravel.

Le centre multifonctionnel abandonné

La Ville a mis de côté son projet de centre multifonctionnel puisqu’elle a entreprise des rénovations à son bâtiment de l’hôtel de ville quand un de ses murs s’est effondré.

Il n’était donc plus nécessaire de doter la municipalité d’un centre multifonctionnel puisque l’hôtel de ville joue maintenant aussi ce rôle, remarque M. Gravel.

La Ville a déboursé près d’un million de dollars pour faire exécuter ces travaux.

image