15 septembre 2017
Québec refuse de financer l’illumination du pont Turcotte
Par: Sarah-Eve Charland
La Ville de Sorel-Tracy avait développé des maquettes du pont Turcotte illuminé. | Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy

La Ville de Sorel-Tracy avait développé des maquettes du pont Turcotte illuminé. | Gracieuseté/Ville de Sorel-Tracy

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) rejette la demande d’aide financière de la Ville de Sorel-Tracy pour illuminer le pont Turcotte dans le cadre des Fêtes du 375e anniversaire.

Près d’une semaine après avoir annoncé en séance du conseil qu’elle abandonnait le projet, la Ville a reçu la réponse du MTQ à sa demande d’aide financière de 375 000$. Ce projet devait représenter le legs des Fêtes.

« Le ministère n’a pas de programme pour ce type de projet, explique la porte-parole du MTQ, Josée Séguin. La demande a été refusée. Le ministère va privilégier le maintien de ses actifs avant tout. On demeure ouvert à collaborer pour tout ce qui est technique. »

Le maire Serge Péloquin ne cache pas sa déception. « On n’a pas eu de subvention, on va mettre une croix là-dessus. On a dit qu’on irait de l’avant si le ministère finançait une partie du projet. »

Sorel-Tracy avait participé à deux rencontres avec le MTQ le 25 avril et le 6 juillet pour discuter de la faisabilité technique du projet.

« Le travail qui a été réalisé pour les plans et devis n’est pas perdu. On conserve tout ça. On a une compréhension technique pour, peut-être, une éventuelle illumination du pont. Pour l’instant, c’est en veille », a maintenu le maire en entrevue.

Des alternatives?

La Ville compte rencontrer les représentants de la Corporation des Fêtes du 375e afin de trouver des alternatives pour un legs. Elle avait réservé un montant de 500 000$ à ce sujet.

La Corporation présente, quant à elle, deux projets qui auront une portée dans le temps, mentionne son directeur général Benoit Gauthier.

Le premier s’appelle « L’eau, élément de rassemblement » et est piloté par le Regroupement pour la santé des aînés Pierre-De Saurel et le Centre récréatif au fil des ans. Des courts textes écrits par les aînés seront gravés sur une structure en acier qui sera installée à la Maison des gouverneurs.

Le deuxième consiste en une série d’œuvres monumentales présentées dans la programmation « D’une rive à l’autre » par le Centre des arts contemporains.

image