8 mai 2019
Quand les jeunes se chargent eux-mêmes de la relève entrepreneuriale
Par: Stéphane Martin

Brian Gasse, Tim Hallé, Joliann Hébert, Félix Boucher et Timothy Farley forment le Club relève entrepreneuriale Sorel-Tracy. Photo gracieuseté

Depuis cette année, une nouvelle organisation visant à promouvoir l’entrepreneuriat chez les jeunes de la région par les jeunes de la région a vu le jour au Cégep de Sorel-Tracy. Le Club relève entrepreneuriale Sorel-Tracy (CREST) a comme objectifs principaux de démontrer l’accessibilité de l’entrepreneuriat, de faire vivre les idées de jeunes entrepreneurs et d’agir comme agent de liaison entre les futurs entrepreneurs et la communauté d’affaires.

« L’idée a été lancée dans différents cégeps de la province sous différentes formes et ici, à Sorel-Tracy, on entend mettre en lien les jeunes avec la communauté d’affaires et les aider à s’accomplir dans leurs projets », d’expliquer un des membres fondateurs du CREST, Félix Boucher.

Bien que l’initiative découle du Cégep de Sorel-Tracy, le CREST s’adresse à l’ensemble des jeunes intéressés par l’entrepreneuriat dans la région.

« C’est ouvert à tous. Il y a évidemment les étudiants du Cégep, mais nous ouvrons la porte aux élèves des centres de formation professionnelle et les élèves qui ont un cours d’entrepreneuriat à l’École secondaire Fernand-Lefebvre. Dans un contexte où l’on sait que beaucoup d’entreprises devront changer de mains dans les prochaines années, si on veut garder la région dynamique, c’est important de voir à la relève. »

Une première activité du CREST a eu lieu le 26 mars dernier alors que quatre hommes et femmes d’affaires de la région sont venus expliquer leurs parcours à l’auditoire présent. « Ce fut très apprécié, les jeunes ont retenu le message qu’il est possible d’accomplir ce que l’on veut dans la vie et qu’il faut continuer de croire en ses rêves », de renchérir M. Boucher.

Ce dernier croit que le projet viendra redynamiser la région à moyen terme. « Ça prend des entrepreneurs pour garder la ville vivante. On ne peut pas juste se fier à la grosse industrie. La Beauce est l’une des régions les plus dynamiques au Québec où l’on retrouve beaucoup de PME et d’entrepreneurs de tous horizons. C’est fantastique et ça peut arriver ici. Le CREST veut redonner un sentiment d’appartenance chez les jeunes de la région », de conclure Félix Boucher.

image