25 mai 2021
Les échos du conseil municipal du 17 mai à Sorel-Tracy
QSL obtient deux terrains en emphytéose
Par: Alexandre Brouillard

QSL Services a reçu deux terrains en emphytéose pour une période de 30 ans de la part de la Ville de Sorel-Tracy pour l’implantation de son projet de terminal portuaire sur la route Marie-Victorin. Photo gracieuseté

Le conseil municipal a unanimement autorisé, le 17 mai, la signature de la cession en emphytéose des anciens terrains d’Hydro-Québec situés au 12125, route Marie-Victorin, à Sorel-Tracy, à QSL Services pour l’implantation de son projet de terminal portuaire.

Publicité
Activer le son

L’entente prévoit que le bail emphytéotique soit valide pour une période de 30 ans. Elle est d’ailleurs renouvelable à trois reprises pour des périodes de 10 ans, au besoin.

Depuis le 3 mai dernier, QSL a entamé la première phase de son projet d’investissement de 10 M$ pour la construction d’un terminal portuaire en partenariat avec la Ville de Sorel-Tracy afin d’implanter une zone de manutention multimodale destinée aux fertilisants, au sel de route ainsi qu’à la cargaison générale sur les anciens terrains d’Hydro-Québec. Cette première phase devrait se terminer à la fin du mois d’août.

Les deux phases du projet, qui permettront aux agriculteurs de la région de s’y approvisionner directement en engrais dès l’automne prochain, représentent des investissements de 20 M$ sur cinq ans et la création, à terme, de 40 emplois.

Il sera possible d’en savoir plus sur le projet de terminal de la Zone industrialo-portuaire (ZIP) de Sorel-Tracy le 27 mai prochain à l’occasion d’une conférence virtuelle présentée par la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy. Le maire Serge Péloquin et le PDG de QSL Robert Bellisle partageront la tribune pour l’occasion. L’inscription est gratuite au ccist.ca.

Financement au deuxième projet du Centre des arts contemporains

Les élus ont autorisé à l’unanimité le versement d’une somme de 195 300 $ au Centre des arts contemporains du Québec à Sorel-Tracy, dans le cadre du second projet à être réalisé sur le quai Richelieu.

Lorsque le vieux hangar situé au 88, rue de la Reine avait brulé le 1er juin 2019, la Ville avait été compensée pour cette perte par l’assureur pour un montant de 195 309,64 $. Ensuite, le 17 août 2020, les conseillers avaient adopté une résolution afin d’autoriser l’affection d’un montant de 195 300 $ au Centre des arts contemporains du Québec à Sorel-Tracy pour la réalisation du deuxième projet du complexe.

« À la suite de l’incendie, la Ville s’était engagée à remettre le montant de l’assurance au Centre des arts contemporains », assure Serge Péloquin, maire de la Ville de Sorel-Tracy, lors de la dernière séance du conseil.

Rappelons que le Centre des arts contemporains comprendra plusieurs éléments, dont un atelier d’art monumental, d’art numérique et des ateliers de formation, un centre de diffusion, une résidence d’artistes, une salle d’exposition et une salle événementielle.

Octroi de contrats

Les élus municipaux ont octroyé, lors de la dernière séance du conseil, un contrat de travaux de réhabilitation de la chaussée pour l’année 2021 à Sintra inc. pour la somme de 2 260 257,19 $.

Avec la provision, le montant maximal autorisé à dépenser pour les travaux s’élève à 2 486 282,91 $. Cette dépense sera financée par le Programme triennal d’immobilisation (PTI) pour l’année 2021.

Les élus ont également octroyé un contrat pour le service d’entretien technique des systèmes mécaniques pour le refroidissement des dalles de béton réfrigérées pour le Colisée Cardin et le curling Aurèle-Racine à Cimco réfrigération, au coût de 105 679,27 $.

Le coût final du contrat pourra varier selon les travaux qui auront été effectués, et ce, pour la période du 1er juin 2021 au 31 mai 2022.

image