22 septembre 2021
Inauguration du terminal de manutention multimodal
QSL franchit une nouvelle étape à Sorel-Tracy
Par: Alexandre Brouillard

Ivan Boileau, vice-président exécutif partenariats stratégiques et infrastructures chez QSL, Robert Bellisle, président et chef de la direction chez QSL, Serge Péloquin, maire de la Ville de Sorel-Tracy et Claudine Couture-Trudel, vice-présidente stratégie et affaires publiques chez QSL. Photo Les 2 Rives ©

Le nouvel entrepôt de QSL est d’une grandeur de 103 000 pieds carrés et servira à l’implantation d’un futur terminal maritime. Photo Les 2 Rives ©

QSL a inauguré, le 14 septembre dernier, les toutes nouvelles installations de son terminal de manutention multimodal de la Zone IP de Sorel-Tracy, secteur Saint-Laurent. Installée depuis 30 ans dans la région soreloise, la multinationale est fière d’inscrire son projet dans leur engagement de développement durable.

Publicité
Activer le son

Située sur les terrains de l’ancienne centrale thermique d’Hydro-Québec, cette première phase d’une grandeur de 103 000 pieds carrés servira à l’implantation d’un futur terminal maritime destiné aux fertilisants, sel de route ainsi qu’à la cargaison générale. Ce nouvel entrepôt pourra accueillir, dès septembre, jusqu’à 50 000 tonnes métriques de fertilisants destinés aux agriculteurs des environs.

QSL est une entreprise de classe mondiale qui se spécialise dans l’opération de terminaux portuaires et l’arrimage. L’entreprise compte environ 2000 employés et 59 terminaux en Amérique du Nord.

Le président et chef de la direction de QSL, Robert Bellisle, est satisfait de la vitesse à laquelle les travaux ont été réalisés. « Amorcés en mai dernier, les travaux ont été menés efficacement grâce à l’engagement et au savoir-faire de nos fournisseurs de la région », a-t-il affirmé en conférence de presse, tout en soulignant que ce projet s’inscrit au cœur des engagements de QSL en matière de développement durable.

La phase initiale du projet de terminal représente un investissement de 10 M$ et a permis à QSL de réinjecter une partie importante de ces sommes dans l’économie locale grâce à l’expertise de partenaires de la région. Le vice-président exécutif partenariats stratégiques et infrastructures chez QSL, Ivan Boileau, a souligné que 75 travailleurs de la région ont œuvré à la construction de cette phase.

De son côté, le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, est heureux d’avoir rapidement trouvé une nouvelle fonction à ce terrain anciennement occupé par Hydro-Québec. « Nous avions une vision pour ce site et on voulait que le nouveau projet soit écoresponsable. Le site a dû être désaffecté et aujourd’hui, nous sommes fiers de lui avoir trouvé une nouvelle vie et un nouvel usage », mentionne-t-il, tout en précisant que par l’entremise de cette entente avec QSL, les élus voulaient contribuer au développement économique de la Ville.

La seconde phase du projet, qui est au stade de la pré-ingénierie, consistera à l’installation d’une structure de quai flottant duquel le matériel sera déchargé des navires et directement acheminé à l’entrepôt. Au total, les deux phases du projet représentent des investissements de 20 M$ sur cinq ans et la création, à terme, de 40 emplois.

image