11 septembre 2018
Journée Portes ouvertes sur les fermes du Québec
Près de 5 000 personnes ont découvert la ferme J.N. Beauchemin
Par: Sarah-Eve Charland

La journée Portes ouvertes sur les fermes s'est avérée un succès à Saint-Ours. (Photo : Pascal Gagnon)

La journée Portes ouvertes sur les fermes s'est avérée un succès à Saint-Ours. (Photo : Pascal Gagnon)

La journée Portes ouvertes sur les fermes s'est avérée un succès à Saint-Ours. (Photo : Pascal Gagnon)

L'agriculture est un créneau important dans la MRC de Pierre-De Saurel. (Photo : Pascal Gagnon)

Le succès de la journée Portes ouvertes sur les fermes, le 9 septembre, a dépassé les attentes des organisateurs Renaud et Jean-Michel Beauchemin de la Ferme J.N. Beauchemin à Saint-Ours. Près de 5 000 personnes ont visité les installations durant la journée.

« Je m’attendais à accueillir autant de personnes, mais le déroulement s’est tellement bien passé que ç’a été au-delà des mes attentes. Il y avait une ambiance festive. On avait une belle chimie avec les bénévoles. C’est comme si on l’avait déjà fait », affirme Jean-Michel Beauchemin.

Le Ferme J.N. Beauchemin était la seule ferme de la MRC de Pierre-De Saurel à participer à l’événement.

« L’Union des producteurs agricoles (UPA) nous a approchés. La dernière portes ouvertes que nous avions organisée remontait à 2008 et c’était plus intime. Depuis, on a construit deux nouvelles étables. On s’est dit que c’était l’occasion de changer la vision de l’agriculture, de montrer le confort des animaux. Ce n’est pas vrai que les agriculteurs sont les méchants qui traitent mal les animaux », mentionne-t-il.

On retrouvait sur le site des jeux gonflables, du maquillage et un grand labyrinthe dans un champ de maïs. Près de 150 bénévoles ont mis la main à la pâte afin de permettre le bon déroulement de la journée.

« Les gens ont pu apprécier les machineries et la technologie. Ils ont aimé leur journée et nous ont remerciés. On n’a eu que des bons commentaires. On a pu parler de notre quotidien et de notre passion. J’avais le cœur gros. Les gens vont pouvoir mieux comprendre les agriculteurs », conclut M. Beauchemin.

La Ferme J.N. Beauchemin a vu le jour en 1961. Aujourd’hui, elle embauche une vingtaine d’employés à temps plein et à temps partiel. On y retrouve près de 300 vaches en lactation. Elle cultive également 1 000 hectares de grandes cultures.

image