15 décembre 2015
Près de 1000 accidents ont eu lieu sur les routes de la région en cinq ans
Par: Sarah-Eve Charland
Un accident est survenu le 8 février 2015 sur le boulevard Fiset. Une conductrice a perdu la maîtrise de son véhicule et a percuté un poteau Hydro-Québec. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Un accident est survenu le 8 février 2015 sur le boulevard Fiset. Une conductrice a perdu la maîtrise de son véhicule et a percuté un poteau Hydro-Québec. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Un accident est survenu à l'intersection du boulevard Poliquin et Fiset le 5 mars 2015.

Un accident est survenu à l'intersection du boulevard Poliquin et Fiset le 5 mars 2015.

Un camionneur ayant un chargement de billot de bois a perdu la maîtrise de son véhicule sur la route 132 à Saint-Robert. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Un camionneur ayant un chargement de billot de bois a perdu la maîtrise de son véhicule sur la route 132 à Saint-Robert. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Plus de 1190 personnes ont été les victimes des quelque 910 accidents répertoriés sur le territoire de la MRC Pierre-De Saurel entre 2008 et 2012, que ce soit en vélo, à pied ou dans un véhicule. Le boulevard Poliquin et la route 132 sont particulièrement à risque, selon un rapport de la Direction de la santé publique.

Consultez la carte interactive

Le Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012) répertorie le nombre de victimes d’accidents, que ce soit des automobilistes, des piétons ou des cyclistes.

En tout, le rapport enregistre 910 accidents sur le territoire de la MRC pour cette période. Parmi les victimes, 822 se retrouvaient à bord d’un véhicule. Les données comprennent les blessés graves, légers et les décès.

À Sorel-Tracy, deux intersections sur le boulevard Poliquin sont particulièrement à risque, soit celles au boulevard Fiset et à la rue Dauplaise. On y a enregistré entre 12 et 24 victimes à ces endroits.

Les risques d’accident sont plus élevés sur la route 132 où on retrouve plusieurs intersections ciblées par le rapport. Entre 12 et 24 personnes ont été victimes d’accident à l’intersection de la route 132 et 122 à Yamaska, ainsi que l’intersection de la route 132 et du chemin Saint-Robert à Saint-Robert.

D’autres points sont également névralgiques, alors qu’on enregistre entre quatre et 11 victimes le long de certaines artères en milieu rural comme sur la route 133 et 223, ainsi que sur la montée Sainte-Victoire.

La route 132 à la hauteur de Contrecœur présente aussi ses risques, particulièrement aux intersections de la montée Saint-Roch et du chemin de la Pomme-d’or où on y enregistre entre quatre et 11 victimes.

Accidents avec cyclistes et piéton

Soixante-huit accidents ont impliqué des cyclistes sur le territoire de la MRC Pierre-De Saurel. Parmi ces cas, cinq ont provoqué des blessures graves chez les victimes.

Cinquante piétons ont subi des blessures dans un accident. Une personne a perdu la vie à Sorel-Tracy entre 2008 et 2012. À l’intersection du boulevard Poliquin et Fiset, on compte entre trois et cinq accidents.

Accidents avec victimes Occupant d’un véhicule Cycliste Piéton
Saint-David 24 21 0 0
Massueville 4 3 1 0
Saint-Aimé 34 33 1 0
Saint-Robert 60 54 2 1
Sainte-Victoire-de-Sorel 51 45 1 0
Saint-Ours 32 30 1 0
Saint-Roch-de-Richelieu 41 38 1 2
Saint-Joseph-de-Sorel 9 8 4 0
Sorel-Tracy 553 509 56 41
Sainte-Anne-de-Sorel 20 14 0 3
Yamaska 64 50 3 0
Saint-Gérard-Majella 18 17 1 1

Les intervenants en mode action

Les rues et les routes plus à risque d’accidents sont bien identifiées par les différents intervenants de la région qui souhaitent assurer une meilleure sécurité.

Selon un rapport de la Direction de la santé publique, les boulevards Fiset et Poliquin, ainsi que la route 132 à la hauteur de Saint-Robert et Yamaska, représentent des secteurs où plusieurs accidents ont eu lieu entre 2008 et 2012.

« Le ministère des Transports du Québec (MTQ) est proactif en matière de sécurité routière. Il procède à la géolocalisation des accidents et effectue des analyses pour déterminer si des éléments de la route peuvent être améliorés afin de réduire le nombre d’accidents », affirme la porte-parole, Isabelle Buisson.

Du côté de la Ville de Sorel-Tracy, le comité de circulation se penche sur les intersections où on y constate un plus haut taux d’accidents. Toutefois, les boulevards Fiset et Poliquin ne sont pas de juridiction municipale.

« Lorsqu’on constate qu’il y a plus d’accidents à des endroits, on analyse les dossiers. Il n’y en a pas beaucoup. La majorité du temps, il s’agit d’une inattention ou d’une imprudence. Dans ces cas-là, on ne peut pas intervenir », explique Charles Guertin du comité de circulation.

La porte-parole de la Sûreté du Québec, Ingrid Asselin, a refusé de commenter ces statistiques. « On fait des opérations en fonction de l’achalandage, des requêtes et de nos observations. »

Des actions du ministère

– Travaux de pavage sur la 132 à Sorel-Tracy, Saint-Robert et Yamaska afin d’élargir les accotements.

– Installation d’un photo radar sur le boulevard Fiset à Sorel-Tracy entre le boulevard Poliquin et la rue Brouillard

– Révision complète des minutages des feux de circulation à l’intersection des boulevards Poliquin et Fiset

– Marquage au sol a été modifié de manière à dédier une voie aux virages à gauche dans l’axe du boulevard Fiset

– Coupe d’arbres près de l’intersection des routes 132 et 122 à Yamaska pour améliorer la visibilité des automobilistes

Actions de la Ville de Sorel-Tracy

– Travaux sur la piste cyclable qui traverse le boulevard Poliquin pour permettre aux cyclistes de traverser une moitié de rue à la fois.

– Installation à prévoir d’un système de lumières comme on peut retrouver à certains passages à piéton

Des maires sensibilisés aux accidents

Les maires de Saint-Robert et Yamaska se disent sensibilisés aux zones plus à risque d’accidents dans leur municipalité. Toutefois, ils se sentent démunis puisque les routes identifiées sont sous juridiction provinciale.

La route 132 est sans contredit une zone où les accidents sont plus fréquents. Même si cette route n’est pas de juridiction municipale, le maire de Yamaska, Louis R. Joyal a fait plusieurs démarches auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ) pour augmenter la sécurité du secteur.

« Ce qui nous préoccupe surtout, c’est la courbe près de l’école. On veut faire diminuer la vitesse et ajouter des panneaux de signalisation. Ça prend beaucoup de temps. On n’a pas eu de retour », mentionne-t-il.

Pour ce qui est de la problématique à l’intersection des routes 132 et 122, il est difficile de trouver des solutions, croit-il. « Ce n’est pas évident. Le plus gros du problème, ce sont les automobilistes qui ne font pas leur arrêt sur la route 122. »

De son côté, le maire de Saint-Robert, Gilles Salvas, croit que le principal problème est l’achalandage élevé sur la route 132.

« C’est l’entrée de Sorel. Il y a énormément de véhicules et de camions. Je crois que près de 60% d’entre eux se rendent ou proviennent de la route 122. La route 132 est tout simplement surchargée », dit-il.

Diminuer la vitesse ou ajouter des panneaux de signalisation ne réglerait pas le problème, ajoute-t-il. « La solution idéale est de prolonger l’autoroute 30 vers l’est. La municipalité de Saint-Robert a envoyé plusieurs résolutions au ministère, mais on n’a jamais eu de suite. »

image