5 mars 2018
Plusieurs nouveautés pour la 4e édition de la Course de l’espoir
Par: Jean-Philippe Morin

Mélanie Duclos a eu l'idée d'organiser la Course de l'espoir en raison de la mort de son père. (Photo: gracieuseté)

Nic Audet, humoriste et porte-parole, en compagnie de l'organisatrice Mélanie Duclos. (Photo: gracieuseté)

Capitaine América (à gauche) accompagnera les jeunes lors de la course de 1 km. (Photo: gracieuseté)

Près de 400 participants sont attendus le 22 avril prochain, au quai Catherine-Legardeur, pour la 4e édition de la Course de l’espoir, dont les profits seront remis à l’Association pulmonaire du Québec.

Plusieurs nouveautés attendent les participants : nouveau site de départ, parcours modifiés et une surprise sera remise à tous à la ligne d’arrivée. Pour la connaître, il suffit de s’inscrire à l’un des parcours de marche ou de course, variant de 1 à 21 km.

Musique d’ambiance, massothérapie, période d’échauffement gracieuseté d’Énergie Cardio, de nombreux prix de présence et une collation d’après course sauront aussi agrémenter la journée des concurrents. Nic Audet, humoriste et porte-parole de l’événement depuis 2017, est de retour. Capitaine América accompagnera les plus jeunes sur le parcours de 1 km. Des jeux gonflables, offerts par Lyka Amusements, seront aussi installés pour amuser petits et grands.

Ceux qui ne peuvent ou ne veulent ni marcher ou courir sont invités à joindre l’équipe de bénévoles, à faire un don ou simplement encourager les participants le long des trajets, qui sillonneront le parc Regard-sur-le-fleuve en direction de Sainte-Anne-de-Sorel. L’accès au parc Regard-sur-le-fleuve sera limité pour la durée de l’événement afin d’assurer la sécurité des participants.

C’est à la suite du décès de son père Pierre Duclos que sa fille Mélanie a eu l’idée d’organiser une course. M. Duclos est décédé de la sclérodermie, une maladie auto-immune, qui s’est attaquée à ses organes internes, dont ses poumons. Il a perdu son combat contre la maladie moins de deux ans après le diagnostic, à l’âge de 60 ans.

Les trois premières éditions combinées ont permis de remettre plus de 21 000 $ à l’Association pulmonaire du Québec. Un programme de bourse pour la recherche sur les maladies pulmonaires a été mis sur pied grâce aux dons amassés par La Course de l’espoir.

Pour plus d’information : www.lacoursedelespoir.net

image